Louvoiement au département de la Jeunesse et des Sports : un projet de pétition en cours contre le ministre Ngarso

Kangbi-ndara.info/ Silvère Ngarso,  ministre centrafricain de la promotion de la Jeunesse, du Développement des Sports et du Service Civique et militant du  Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MPLC) est sur la dynamite. Un projet de pétition est en cours pour que démissionne celui catalogué comme le centre névralgique des maux paralysants les secteurs de la Jeunesse et des Sports en Centrafrique et .

Certains leaders des organisations de la Jeunesse, certains présidents des fédérations sportives, certains cadres du département des Sports et quelques membres du bureau du Comité national olympique et sportif centrafricain (CNOSCA), ont trouvé un nom aux gros problèmes de la Jeunesse nationale et des Sports des deux dernières années. Les maux se nomment : Silvère Ngarso du MPLC.

Selon ceux cités ci-dessus, le ministre Ngarso et est en partie le cœur de la paralysie affectant la quasi-totalité des fédérations sportives centrafricaines. Un marasme engendrant des échecs cumulés de la République centrafricaine dans des compétions sous-régionales, continentales et internationales.

L’actuel chef du département de la Jeunesse et des Sports est aussi pointé du doigt comme étant le garant d’incompatibilité d’humeur, des mésententes, du favoritisme et des malversations financières signalées au sommet de son service.

Il est aussi dénoncé dans ledit département l’occupation en haut lieu des militants du MLPC à qui le ministre Ngarso confie des responsabilités stratégiques ainsi que la gestion des fonds alloués à la jeunesse ou aux sports.

D’autres plaintes parvenues à Kangbi-ndara révèlent qu’avec Diego Singa, Directeur de l’Office national de la promotion et la gestion des infrastructures sportives (ONASPORT), Ngarso trouverait bien son compte dans la transformation du Complexe Sportif 20.000 places en une « Kermess permanente » dont les retombées financières ne peuvent entretenir les lieux.

Pour ceux qui veulent dynamiter le ministre de la Jeunesse et des Sports, Ngarso torpille la politique du Président Faustin Archange Touadera par son incompétence et son gout prononcé de la richesse. Une accusation justifiée par le refus systématique du ministre de collaborer avec son directeur de cabinet ni de le recevoir à son bureau depuis deux mois.

Joint au téléphone hier 31 octobre 2017 par Kangbi-ndara, le ministre de la promotion de la Jeunesse et du développement des Sports et du Service Civique, Silvèr Ngarso s’est prononcé sur les causes de son refus de travailler avec son dircab.

A lire dans notre prochaine publication

Kangbi-ndara

Comments

comments




Laisser un commentaire