Lundi de tous les dangers en Centrafrique ? Le Gouvernement met en garde les fauteurs de troubles et appelle la population au calme

Kangbi-ndara.info / La Cour Constitutionnelle de Transition en Centrafrique va rendre sa décision relative au 1er tour des élections présidentielles et législatives ce 25 janvier 2015 comme annoncé en début de week-end par l’Autorité nationale des élections (ANE). Le Ministre centrafricain de la Sécurité Publique Pierre chrysostum Sambia a fait une déclaration sur les ondes de la Radio nationale hier dimanche 24 janvier 2016. Une communication par laquelle il a mis en garde d’éventuels fautrices et fauteurs de troubles tout en  avisant la population à doubler de vigilance.

Ce lundi, les Centrafricains et le reste du monde vont assurément connaitre les candidats à la présidentielle et aux législatives qui participeront au 2e tour des scrutins de février prochain. Or d’après le gouvernement, dans certains quartiers généraux, les militants de certains candidats susceptibles de ne pas franchir le cap du 2e tour de la présidentielle s’agitent à l’idée de protester de façon évidente contre la décision de la Cour Constitutionnelle si leurs candidats ne venaient pas à être retenus pour la suite des scrutins. Des premiers coups de feu sporadiques se sont faits entendre tôt  ce matin dans le 2e arrondissement de Bangui à 3 heures 17 minutes précises même si d’ores et déjà des dispositions sont prises conjointement par les autorités et les forces de défense nationales et internationales en vue de contrarier tous projets qui pourraient susciter un embrasement social en cette période électorale très sensible. Des patrouilles discontinues des casques bleus, de la Sangaris, de l’Eufor et des forces nationales sont visibles partout ce matin dans la capitale centrafricainesambia

D’après le ministre de la Sécurité Pierre Chrysostum Sambia, hier, sur les ondes de la radio nationale, les auteurs de ces agitations  visant à troubler l’ordre public par des descentes dans la rue et des attaques sur certains sièges appartenant à des personnalités ayant participées à la course présidentielle et sur certaines positions des dirigeants actuels de la transition, sont nommément connus. Le gouvernement affirme disposer  déjà des moyens coercitifs pour les empêcher de venir à bout de leurs plans. « Ils seront traqués et poursuivis par la justice car nul n’est au-dessus de la loi », a-t-il  déclaré.

Le Ministre de la Sécurité a aussi incité la population à observer le calme et la retenue. Il a exhorté ses compatriotes à ne pas céder aux manipulations politiciennes en s’associant aux desseins des personnes qui cherchent à provoquer une agitation sociale à Bangui et dans le reste pays. « Tous les Centrafricains ne désirent qu’une chose : la paix », a-t-il rappelé.

Pour une bonne raison, il n’est point de doute que la Cour Constitutionnelle se prononce ce lundi pour trancher le 1er tour des élections générales. Des voix off, proches de l’Autorité nationale des élections révèlent que la teneur des résultats provisoires déjà rendus public ne connaitra de modifications contrairement aux rumeurs alimentées par la rue élaguant un des deux candidats arrivés en tête notamment Faustin Archange Touadera candidat n°2 au profit du candidat n°7 à la présidentielle Désiré Bilal Nzanga Kolingba, classé troisième d’après les résultats partiels provisoires.

Par ailleurs, des instructions préventives de sécurité sont données pour que les écoles ferment leurs portes particulièrement ce lundi à Bangui.  Des consignes visiblement respectées du fait plusieurs établissements publics et privées sont déserts ce matin. Par prudence, certaines institutions et commerces de la place feignent d’ouvrir leurs portes ce matin. Mais à leur où nous mettons cet article sous presse. Aucun incident, de nature à perturber la quiétude sociale, n’est signalé à Bangui et dans l’arrière-pays.

                                                                                                                                                          Johnny Yannick Nalimo

 

 

  

Comments

comments




Laisser un commentaire