Manipulation d’information: Serge Singha Bengba remonté contre la radio onusienne Guira Fm

Kangb-ndara.info/ le député de Bangassou 1, Serge Singha Benga dénonce une manipulation d’information suite à une interview qu’il a accordée le 10 mai à la radio onusienne Guira Fm. La radio de la Mission multidimensionnelle  intégrée pour la stabilisation de Centrafrique (Minusca) a procédé à une censure que l’élu de la nation juge de parti pris et veut que Guira Fm répare le tort causé avant toute interprétation péjorative.

SINGHAA la demande de Guira Fm, le député de Bangassou 1 a réagi hier sur la situation sécuritaire préoccupante dans sa circonscription se soldant ce début de semaine à l’assassinat de quatre casques bleus. Grande a été la surprise de Serge Singha Bengba quand, dans le journal du soir, une partie de l’interview jugée par l’interviewé « très importante » a été supprimée par la rédaction pour ne passer que celle « moins importante ».

Outré, Serge Singa Bengba indique que : « la partie pour laquelle j’y attache du prix est celle exprimant mes condoléances aux familles des disparus de ma circonscription fussent-elles chrétiennes, musulmanes ou animistes. J’ai insisté à la journaliste qui m’interrogeait de tout faire pour que cette partie importante soit diffusée. Dans la présentation du journal le soir, je n’ai pas le rectificatif porté à à la journaliste pour clarifier le fait des évènements qui condamne toute attaque contre les casques bleusRadio Guira est écoutée par une grande partie non négligeable de population centrafricaine et y compris, à Bangassou. La population se dira sans doute que je ne déplore que la mort des casques bleus alors que dans l’entretien j’ai fait la part des choses. J’ai contacté le responsable de cette radio pour que cela soit corrigé et j’attends sa réponse », assène Serge Singha Bengba.

D’après les recoupements de Kangbi-ndara, le député a  contacté Monsieur Ramazani de Guira Fm par voie téléphonique pour lui faire part de sa déception mais son interlocuteur l’envoie balader en lui proposant de passer dans la matinale pour parler de l’économie, du social dans sa circonscription.

« Du foutage de gueule », commentaire d’un parlementaire centrafricain dans l’anonymat, avec qui Kangbi-ndara vient échanger sur le sujet.

En outre, l’honorable de Bangassou 1 d’annoncer dans les prochains jours une rencontre de tous les neuf députés de Mbomou dont il en est le représentant pour agir en faveur de cette partie de la République centrafricaine devenu le théâtre des violences sanglantes depuis le retranchement Dans la zone du mercenaire Ali Ndarassa et ses miliciens.

Kangbi-ndara

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire