Mercenariat : Touadera se marre d’une attaque intelligente

Kangbi-dara.info / La présidence de la république n’affirme ni n’infirme la malfaçon ou les propos accusateurs incriminants le Chef de l’Etat Faustin Archange Touadera. Touadera nouerait des liens suspects avec des mafieux libanais dont les noms rimes avec toute sorte de trafic  Pour la Présidence de la République centrafricaine, cette attaque revêtant les frasques d’un mercenariat politico-médiatique est « un non évènement ».

rireDepuis l’avènement au pouvoir du Président Faustin Archange Touadera en mars 2016, certains hommes d’affaires libanais ayant des intérêts en République centrafricaine font parler d’eux péjorativement du haut du minaret. Certains se voient cataloguer pour le flou qui couvre la nature de leurs différentes activités dans le pays tandis que d’autres portent fièrement le badge d’opérateurs économiques sérieux et reconnus amis et partenaires de l’Etat centrafricain en dépit de tout.

« Le Président s’en est moqué, il a ri…».

Le crie manipulateur est un pamphlet divulgué le 16 octobre 2016 par un média virtuel consacré à la République centrafricaine. L’article, inspiré de divers écrits, moucharde le Chef de l’Etat centrafricain Faustin Archange Touadera et son Directeur de Cabinet Firmin Ngrebada. L’on dirait que son auteur aurait un réel goût prononcé du paraitre que de l’être. Un vrai artisan des œuvres fictives. Le sycophante prie Touadera d’expliquer au peuple, sur le fil du rasoir, les « raisons de ses fréquentations avec Aziz Nassour ». Touadera a-t-il des liens avec Aziz Nassour ? Cet article délateur est « un appât que mordraient bien d’internautes centrafricains épris du sensationnel » affirme  une source anonyme à la présidence. Ceci est « une pure production imaginative. Sans intérêt et au ras des pâquerettes. Le Président s’en est moqué, il a ri…C’est un non évènement », récuse Fidèle Gouandjika, Ministre Conseiller Spécial de Touadera

L’article réprobateur cite une publication du média français Le monde, en date du 14 février 2015, qui fait un gros plan de l’israélien dénommé Shimon Yélinek, client de la Banque suisse HSBC. D’après Le Monde, Shimon Yélinek baignerait dans le trafic d’armes, de diamants et de drogue etc. Il serait très recherché par Interpole et aurait des liens avec Aziz Nassour qui serait des années plus tard l’ami de Touadera. D’après ce que l’on sait de ce qui serait les causes de l’article de Le Monde, il est question de combat de positionnement entre les banques occidentales dont HSBC en est un géant. Les concurrentes de HSBC n’aurait pas dormi pour révéler qu’elle enregistre parmi ses clients un caïd recherché. De bonne guerre !  Cet article permet servira de cheval de bataille politique d’un mercenaire communicationnel centrafricain pour porter atteinte à la réputation du Président Touadera dont les tâches et responsabilités obligent parfois à ouvrir ses portes au roi, son écuyer et son palefrenier etc.

Paul Morais

Comments

comments




Laisser un commentaire