Message de Simplice Kodegue relatif à la rencontre du o4 novembre 2017 en France.

 Chers compatriotes , C’est avec humilité que je m’adresse à vous à l’ occasion de cette rencontre républicaine dont l’initiative est à saluer .Je suis absent pour des raisons familiales mais je suis particulièrement et entièrement en communion avec vous comme bon nombre de nos compatriotes résidents en France. Au delà de toutes les autres considérations qui sous-tendent la convocation de cette rencontre , je voudrais préciser qu’ayant été saisi j’ai communiqué mes réflexions intellectuelles et techniques sur le projet .Mais je n’ai pas partagé le rythme du processus. S’il est vrai que pendant de nombreuses années ,plusieurs initiatives ont été émoussées pour une raison ou pour autre ,il faut cette fois ci prendre le temps nécessaire afin d’éviter un nouvel échec. Et c’est à l’image des problèmes de notre pays qui tente de sortir de l’abîme. Nous avions et en connaissance de cause ,pendant le forum de Bangui ,œuvré malgré des forces négatives à faire participer des représentants des centrafricaine de l’étranger et avions largement tous ensemble influencé les résultats dudit forum. Un comité ad hoc était mis sur pied composés de tous les représentants de tous les pays pour motiver en interne et en toute indépendance et liberté la mise en place des structures plus représentatives afin de parler d’une même voix. Nous avions aussi insisté sur la nécessité d’une relation plus saine et régulière avec les représentations diplomatiques et consulaires afin d’être une force de proposition éclairée à l’État centrafricain quelque soit les régimes. Les activités ont été suspendues à cause du processus de la renaissance de notre Nation qui a débuté par l’adoption de la constitution ,les élections et les mises en places des institutions républicaines. Pour être précis et à propos de la présente rencontre ; eu égard aux nombreuses réactions légitimes de la majorité qualifiée des compatriotes, je pense que le processus actuel doit aboutir à une commission préparatoire avec un mandat et un délai définis. 1/ Il s’agira de soumettre les textes de base pour une large concertation en vue de son adoption. 2/Le recueil des candidatures selon un minimum de critères et leur publicité 3/ De superviser la campagne électorale 4/ De tenir et d’organiser les dites élections dans la transparence en concertation avec notre Ambassade à titre d’observateur. Je souhaite simplement que notre rencontre ne se transforme pas en un tribunal sans juges mais plutôt des échanges sous l’arbre à Palabre pour le bien et des centrafricains de France et de notre pays ! Je vous remercie . GUY SIMPLICE KODEGUE

Comments

comments




Laisser un commentaire