Michel Djotodia, Martin Ziguélé et Nicolas Tiangaye négocient, Aristide Sokambi dévoile

 

 

Le ministre centrafricain de l’Administration du territoire, Aristide Sokambi révèle que les personnalités politiques centrafricaines à savoir l’ancien Président de la transition Michel Djotodia, le président du MLPC Martin Ziguélé, et l’ancien Premier ministre Nicolas Tiangaye lui ont mis trop de pression relativement à la nomination des préfets et sous préfets pendant le règne transitoire de la Séléka.

1370595967181Mr Aristide Sokambi a expliqué aujourd’hui aux leaders syndicaux centrafricains le pourquoi des histoires qui gravitaient autour des nominations aux postes des Préfets et sous préfets quand la Séléka était au pouvoir.

Il a levé le voile sur les pressions politiques dont il en a été sujet pendant la transition dirigée par la Séléka en révélant qu’il a reçu de fortes pressions de la part du président démissionnaire Michel DJOTODIA et de son premier ministre Nicolas Tiangaye avant les nominations des préfets et sous-préfets. Il a aussi révélé que Martin Ziguélé, le président du MLPC est passé le voir dans son cabinet pour lui demander de nommer ses militants au poste de préfets et sous-préfets.

Selon le ministre, ces pressions justifient les nominations qu’il a faites à tour de bras et expliquent les raisons du mécontentement au sein de son département. En palliatif, il promet séance tenante que dans les nominations en vue, il donnera davantage de postes aux cadres de son département.

Cette rencontre fait suite à une requête formulée par le syndicat de son département qui revendique plus de places dans les nominations prochaines au cours d’une Assemblée Générale tenue la semaine dernière à la bourse de travail à Bangui. Quant à la mise en place d’une commission tripartite sollicitée par ce syndicat, il a fait savoir qu’il n’a pas vu l’existence d’une telle structure dans ses attributions du ministre. Cette commission tripartite selon ce syndicat devrait être composée du cabinet du ministère, du syndicat et d’un responsable de service de personnel, viserait à assister le ministre dans les nominations.

 Kangbi-Ndara



 

 



 

 



 

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire