Mission diplomatique au Soudan : le Maire de Bangui Emile Raymond Nakombo ivre mort ?

Kangbi-ndara.info. Le Maire Emile-Gros Raymond Nakombo est resté à Khartoum capitale soudanaise tandis que le Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji est de retour à Bangui, capitale centrafricaine, hier 11 mai 2018. Ils y étaient dans le cadre d’une mission de 24 heures relative à l’assassinat d’un diplomate soudanais à Bangui ce mois de mai. Sarandji l’a-t-il abandonné au Soudan faute de son état d’ébriété avancé ? Une information divulguée hier le 11 mai 2018 par un média du web a collé au président de la délégation spéciale de la Ville de Bangui une étiquette qui est bien loin de lui ressembler.

Le Premier ministre est rentré de Khartoum le 11 mai 2018 mais le Maire y est resté. Pourquoi ?

Selon une information servie au public par un média en ligne consacré à l’actualité de la République Centrafricaine, le Maire de Bangui serait abandonné par le Premier ministre centrafricain à Khartoum car en raison de son état d’ébriété avancé.

La publication révèle que le maire Emile Raymond Nakombo serait « ivre mort » et se trouverait dans l’incapacité  de rejoindre le Premier ministre avant de gagner l’avion du retour.

Kangbi-ndara a recoupé cette information auprès de plusieurs sources, comprise le Premier ministre centrafricain Simplice Mathieu Sarandji, chef de mission, de brève durée au Soudan, dont le premier citoyen de la Ville de Bangui, Emile Raymond Nakombo, en fait partie, relative à l’assassinat d’un diplomate soudanais à Bangui.

La réalité est ce qui suit.

Le séjour prolongé du Maire Emile Raymond Nakombo à Khartoum se justifie par l’attente d’un don en matériel pour la municipalité de Bangui.   Pour cela, il a préalablement informé le chef de mission et a obtenu l’accord du Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji afin d’attendre un important lot de matériel offerts par le Soudan.

Nos sources d’ajouter que le maire de Bangui est resté au Soudan pour suivre plusieurs autres dossiers qui lui sont confiés par le Chef de l’Etat Faustin Archange Touadera. Parmi ces dossiers il y a des bourses en formation de quatre médecins centrafricains en ophtalmologie. Bourses offertes par la Fondation Albasar.

Après le retour du Premier ministre, le Maire Emile Raymond Nakombo a entamé une série de rencontre à cet effet et dans le cadre du Groupe d’Amitié soudano-centrafricain.

Cette seconde version est confirmée à Kangbi-ndara par le Premier ministre centrafricain qui trouve chez les auteurs de cette « chimère » une débordante source d’inspiration « inutile ». Simplice Mathieu Sarandji qualifie cet article de « grossier ».

Contacté depuis Khartoum, le Maire Emile Raymond Nakombo s’étonne quand à l’origine de cette intoxication et de l’objectif recherché.

Il affirme être conscient des querelles permanentes autour de son poste mais pas au point de le réduire à l’état des faits qui lui sont collés au dos par cette mauvaise information.

Le Maire Emile Raymond Nakombo tient à préciser que si seulement les auteurs de cet article savaient, ils auraient cherché mieux parce que le Soudan est un état islamique où la consommation publique de l’alcool est interdite. Ce ne serait pas lui, le premier citoyen de la Ville de Bangui, qui en ferait l’exception négative.

Il convient de préciser que le Maire Emile Raymond Nakombo joue un rôle important dans les relations entre le Soudan et la RCA. Il était à l’origine de la venue en Centrafrique de Soudan Airways et de Royal Air Maroc. Il a accompagné le Chef de l’État centrafricain Faustin Archange Touadera lors de sa première visite officielle au Soudan en tant que Président de Centrafrique. De nombreux dossiers en rapport avec le Soudan sont gérés par le Maire de Bangui Emile-Gros Raymond Nakombo.

En dépit de la tragédie ayant nécessite ce déplacement, le Soudan réaffirme son total soutien aux autorités centrafricaine.

Emile-Gros Raymond Nakombo rentrera à Bangui en début de semaine prochaine.

Kangbi-ndara

 

 

 




Laisser un commentaire