Modification de la Constitution : le Collectif Touche pas à ma Constitution interpelle François Hollande

  

image001

  A

          Son Excellence  François Hollande Président de la République Française   

             55 rue, Palais de l’Elysée 75008 Faubourg Saint- honoré à Paris.

Objet: Le processus démocratique en danger en République Centrafricaine.

Excellence Monsieur le Président,

Le danger que connait la Loi fondamentale de notre pays, nous invite étant Association, défenseur des valeurs constitutionnelles et des Droits de l’Homme, d’introduire une requête auprès de haute personnalité en vue de solliciter votre soutien personnel pour nous aider à faire face à différentes menaces qui pensent sur le processus démocratique en République Centrafricaine.

Excellence Monsieur le Président, la République Centrafricaine est prolongée dans une crise profonde dont les principaux acteurs continuent de prendre le peuple en otage par les multiples violations  des textes fondamentaux et des Droits de l’homme.

Afin d’éviter un nouveau conflit qui viendra infliger des souffrances au peuple Centrafricain et surtout remettre en cause les multiples efforts fournis par vous-même à travers l’implication de la France y compris  celle de la Communauté Internationale pour pallier à la crise centrafricaine.

Nous demandons votre intervention personnelle dans le but de soutenir les différentes actions que mèneront le Collectif «Touche pas à ma Constitution », les Forces Vives de la Nation pour empêcher l’adoption de ce projet machiavélique de révision constitutionnelle dont le Conseil National de la Transition veut porter la  lourde responsabilité.

Dans l’assurance que vous allez porter un regard particulier sur notre requête, veuillez recevoir Excellence Monsieur le Président de la République Française, l’expression de notre très haute considération.   

 

Fait à Paris 09. 02. 2015

Le Coordonnateur Général,                                                   

Godfroy-Luther GONDJE- DJANAYANG.                            

Ampliations :

-A son Excellence Monsieur le Secrétaire Général des Nations Unies,

-A Son Excellence Madame la Secrétaire Générale de la Francophonie,

-A Son Excellence  Monsieur le Président  en exercice de la CEEAC,

-A Son Excellence Monsieur le Président des USA,

-A Son Excellence Président de la République du Congo, Médiateur International de la crise Centrafricaine,

-A Son Excellence Madame la Présidente, Cheffe de l’Etat de la Transition, Centrafrique,

-A Son Excellence Monsieur le Président du Conseil National de Transition, Centrafrique,

-A Son Excellence Monsieur le Premier Ministre Chef du Gouvernement, Centrafrique,

-Pour large diffusion la presse.

Comments

comments