Nouvelles violences au Km5 : au moins 10 morts dont un chef de groupe

Kangbi-ndara.info/ Le 3ème arrondissement de Bangui renoue avec de nouvelles violences meurtrières ce 23 mai 2018. Au moins 10 morts déplorés dont le chef de groupe et chef du quartier Béa Rex.

Les origines réelles ne sont connues avec précision.

Les premières informations recueillies font état d’un cas de vol que les habitants au Km5 imputent la responsabilité aux résidents des quartiers environnants entrés dans la zone après la levée des barricades hier.

Les autodéfenses du Km5, dont le mode opératoire est calqué aux terroristes extrémistes, ont pris pour cible les habitants du quartier Béa Rex, quartier périphérique du Km5.

Après l’assassinat un chargeur, résident Béa Rex, la tentative d’entrée des autodéfenses, au quartier Béa Rex, a essuyé l’opposition du chef du quartier, René Yélé âgé de 85 ans.

Les criminels du Km5 se sont offert le ticket d’entrée en abattant froidement le chef, son épouse et un de ses fils.

Les corps sans vie du chef du quartier Béa Rex et de son fils sont acheminés à l’Hôpital Communautaire de Bangui. Celui de l’épouse à l’Hôpital de l’Amitié.

A l’heure où la rédaction met cet article sous presse, la Croix Rouge centrafricaine a acheminé six cadavres à la morgue de l’Hôpital Communautaire.

Plusieurs sources se concordent au nombre d’au moins quatre personnes tuées dans le rang des autodéfenses du Km5.

De nombreuses sources indiquent que plusieurs autres corps sans vie ne sont encore récupérés dans le 3èmearrondissement.

La tension reste tendue dans le 3ème arrondissement cette soirée.

Des mesures sont prises par le ministère centrafricain de la Sécurité qui a déployé des Forces de sécurité intérieure sur les lieux.

Difficile de confirmer si les casques bleus de la Minusca sont intervenus au moment des faits.

Cet incident intervient un jour après le départ du Chef de l’Etat centrafricain Faustin Archange Touadera au Forum économique international de Saint Pétersbourg en Russie.

Kangbi-ndara




Laisser un commentaire