Partenariat : la BSIC d’accord pour l’octroie de nouveaux financements à la SOCASP

Kangbi-ndara. Info/ Il est désormais possible à la Société centrafricaine de stockage des produits pétroliers (SOCASP) d’obtenir des prêts financiers auprès de la Banque sahélo sahélienne d’investissement et de commerce (BSIC). Le Directeur général de ladite banque se dit satisfait de la gestion des 850 millions de FCFA prêtés à la SOCASP en novembre 2015 pour la construction du 15e bac pétrolier  centrafricain.

IMG_3144IMG_3137Pour bien assurer le suivi des fonds mis à la disposition de la SOCASP, Monsieur Abalo Sam Malou, patron de la BSIC en Centrafrique a effectué une descente de constatation à la SOCASP. Accueilli par le Directeur général de la SOCASP Monsieur Sylvain Deya Abazen, les deux partenaires accompagnés des techniciens de la société et des médias nationaux et internationaux ont sillonnés les dépôts et le port pétrolier de Bangui où accostera bientôt une barge transportant une importante cargaison  d’hydrocarbures.

« C’est avec un sentiment de satisfaction qu’on met un terme à cette visite guidée à la SOCASP. Les travaux de construction du nouveau bas avance bien et si la SOCASP aurait encore besoin de la BSIC pour d’autres travaux, la BSIC ne saurait faire la sourde oreille », mots e satisfaction d'Abalo Sam Malou

Par ailleurs, le DG de la SOCASP signal des difficultés en approvisionnement. Des problèmes qui reviennent annuellement pendant la période de la décrue de la Rivière Oubangui qui dure plusieurs mois. Aussi, pour faire face à ces maux régulièrement enregistrées par la SOCASP, Monsieur Sylvain Deya Abazen d’indiquer qu’il faut encore deux à trois bacs de stockage de produits pétroliers pour mieux desservir toute la République centrafricaine de manière continue. Il poursuit que la consommation des hydrocarbures connait une augmentation de près de 16% depuis janvier 2016. Une augmentation qui justifie, selon lui, l’accélération de la construction du 15e bac en phase de finition.  Une des urgences de l’heure à la SOCASP c’est aussi la réhabilitation du dépôt de Salo dans l’Ouest du pays saccagé durant la crise et l’implantation d’un autre dépôt dan la Préfecture de la Ouaka.

A en croire son Directeur général Monsieur Sylvain Deya Abazen, la SOCASP va inaugurer d’ici trois mois son 15e bac de stockage des hydrocarbures d’une capacité de 5.500 litres et dune hauteur de 18 mètres. Les travaux dudit bac ont démarré le mois de janvier 2016 et s’achèveront si possible en août 201.

Johnny Yannick Nalimo

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire