Pénurie : rupture de stock de passeports en Centrafrique

Kangbi-ndara.com / De sources concordantes la direction d’Africard, l’institution en charge des passeports centrafricains, il y a rupture des stocks de ces documents depuis une semaine. Conséquence, le stock actuel des carnets ne peut être délivré que sur instruction express des autorités.

 

passeport biométriqueA ce jour, plusieurs compatriotes venant de l’extérieur tels qu’étudiants et autres profitants des vacances se trouvent dans une impasse. Qu’en sera-t-il pour ceux de la diaspora qui espèrent tant disposer de document symbole de la République. D’une part et d’autre part unique document leur permettant d’accomplir des formalités à l’extérieur.

En imagine les conséquences désastreuses de la gestion désordonnée des documents officiels en Centrafrique. Un calvaire, du supplice pour le pauvre centrafricain. Il est urgent que les autorités centrafricaines, surtout le ministère en charge de l’Emigration-immigration, de prendre ses responsabilités quand on sait que la procédure  de délivrance mis en place ne souffre d’aucune entorse financière. Alors, pourquoi peut-il y avoir rupture de stock ?  

Aussi, nous savons que pendant les dernières évènements des milliers de centrafricains ayants acquittés les frais étaient contraints à l’exile ou sont des déplacés internes perdants ainsi tout justificatif de réclamation. Cette manne financière est-elle utilisée pour des actions humanitaires ? Ou bien s’est-elle retrouvée dans la poche d’une autorité ? Cette question est d’autant plus complexe pour le centrafricain lambda mais très facile à comprendre pour nos autorités. Comment comprendre que dans un pays comme le nôtre que la question de la gestion prévisionnelle pour ne citer que le cas du passeport centrafricain ne puisse pas trouver des intelligences affirmée pour une solution durable ? Cela s’appelle tout simplement du pilotage à vue.

Monsieur le ministre en tant que magistrat, en tant qu’ancien directeur de cabinet de ce ministère et comme le mérite à sa place dans la République vous êtes aujourd’hui le nouveau ministre en charge des passeports centrafricain. C’est à vous, très amicalement, que revient la tâche de trouver une réponse urgente à cette question de rupture de stock passeport centrafricain.

Johnny Yannick Nalimo

Comments

comments