Peut-on vivre dans un pays riche et avoir une population pauvre ?

Telle est la problématique qui focalise actuellement l’attention des Autorités Centrafricaines et de la société ‘’Centrafrique Investment  Group, CIG’’. Monsieur TOCHIL NWANERI, Consul économique et commercial de la République Centrafricaine au Nigéria (LAGOS) Chairman de ‘’Centrafrique ‘’Investment Group’’ et son équipe qui se veulent avant tout rassurants et exemplaires  s’engagent à promouvoir le développement  de la République Centrafricaine.

Objectifs : Après avoir identifié avec les Autorités les besoins du pays ‘’Centrafrique Investment Group’’ s’est décidé de s’attaquer aux projets prioritaires de développement par la mobilisation   à travers son réseau international des financements et des investissements directs étrangers crédibles en vue de leur implémentation en République Centrafricaine.

Cette initiative constitue une réponse active et concrète à l’appel faite au secteur privé par Son Excellence Monsieur le professeur Faustin Archange TOUADERA, Président de la République, Chef de l’Etat, en vue de contribuer et d’appuyer le Gouvernement dans sa lourde mission de reconstruction de l’économie nationale au profit du bien-être des populations. Afin de réaliser un travail cohérent et efficace et assurer un meilleur suivi de l’exécution des programmes Centrafrique INVESTMENT GROUP a jugé nécessaire et important de s’installer en RCA afin d’intégrer et d’impliquer dans sa démarche, toutes les expertises nationales.

Convaincues  et déterminées à opérer des changements, le Gouvernement représenté  par les Ministres concernés et CIG  se sont engage à réaliser plusieurs projets par la signature a ce jour  des Mémorandum d’entente.
Il s’agit de :
Pour le Ministère de l’Equipement des Transports de l’Aviation Civile et du Désenclavement.
1°/ de la recherche et la mise en place sous le contrôle de l’Etat des investissements directs et crédibles destinés à financer   les études et la réalisation des projets énumérés  ci-après :
I.    Sur le plan aéroportuaire
La construction des Aéroports Internationaux de Berberati et de Bambari.
II.    Sur le plan ferroviaire
La construction de trois (03) grandes lignes de chemin de fer pour le transit marchand et passager
Bangui-M’baïki-Belabo 898 Km/Bangui-Pissa-Congo 193Km/Bangui-Amdafoc-Nyala 1153 Km.
III.    Sur le plan routier (Routes bitumées à 2 voies)
Bangui-Bambari 200Km/ Baoro-Carnot-Berberati 200Km/Mongoumba-Bossangoa 700Km
IV.    Sur le plan portuaire et fluvial
Le port en eau profonde de la RCA à KRIBI (CAMEROUN) ; les Plateformes, portuaires de la RCA à Douala et fluviales de Mongoumba et de Zinga (Lobaye).
V.    Sur le Plan des Transports Aériens
La création et la dotation en aéronefs, la formation de l’expertise Centrafricaine à la gestion, au management et à la maintenance d’une compagnie aérienne nationale.
        VI.        Sur le plan fluvial
Le dragage, le désensablement,  la maintenance du couloir  fluvial Bangui/ Brazzaville en vue d’optimiser les transits marchands et passagers.

–    Pour le Ministère du Commerce et de l’Industrie
La signature d’un Mémorandum d’entente portant sur la recherche en vue de l’implémentation en RCA des financements directs étrangers destinés à réaliser et mettre en œuvre la zone industrielle de Bangui conformément au décret N°0017/PM/CAB/du 30 Décembre 2016.

Cette zone industrielle qui sera construite et mise en œuvre dans la localité de Bimbo (Ombella M’poko) recouvre une superficie de mille (1000) Hectares qui seront entièrement mis en valeur aux standards internationaux permettant l’installation et le fonctionnement de plus de six cent (600) Entreprises, dont une grande partie identifiée, qui vont développer sur place des activités relevant des secteurs du textile, de la chimie, de la pharmacie, de l’Agro-alimentaire, du bois, de l’industrie de transformation, des télécommunications Etc. C’est une zone industrielle à vocation exportatrice qui contribuera de manière significative à l’amélioration de la production intérieure brute (PIB) et renforcera la crédibilité de la RCA sur le plan International. On devrait aussi voir se développer une main d’œuvre qualifiée avec un impact direct sur les familles bénéficières.

Il est à noter que CIG a reçu Mandat du Président du Conseil Economique et Social (CES) pour entreprendre tout ce qui est sus évoqué avec entre autres mandat pour la construction du siège du Conseil Economique et Social. Décidé à faire de la réalisation du siège du CES la concrétisation de sa volonté à accompagner de manière concrète de la RCA, il est annonce une durée de  18 à 24 mois de travaux pour préfinancer les études, construire équiper et livrer l’imposant ouvrage.

L’ouvrage dont les financements sont disponibles pourrait être construit, équipé et livré fin 2018 si toutes les conditions sont localement réunies. Au service du développement et en appui aux autorités Centrafricaine dans la lourde tâche de reconstruction du pays, Centrafrique Investment Group offre a la Nation les services ci – après :
–    Financements Investissements et Directs Etrangers (FDE/IDE)
–    Financements Management des Projets (FMP)
–    Création et construction des zones industrielles.
–    Appuis multiformes aux Autorités Centrafricaines
–    Montage, Réalisation des Projets
–    Industries minières
–    Construction des Institutions Sociales, Sanitaires et Educatives de base.
A l’écoute de la Nation et résolument engagés pour son développement elle répond aux contacts suivants :
Tel : (236) 75 84 28 78 / 75 36 04 84 / 75 17 75 93
Email : info@cigroup.cf
Web site : www.cigroup.cf

 

Comments

comments




Laisser un commentaire