Policiers libérés, 4 autres personnes aux arrêts et au moins 16 morts

centraf-infos.overblog.com / En Centrafrique, les six policiers enlevés par des hommes armés du PK 5 ont recouvré la liberté hier soir après deux jours passés aux mains de leurs ravisseurs tandis que les 4 autres personnes suspectes sont toujours aux arrêts pour nécessité d'enquêtes. Le bilan de sources hospitalières est de 16 morts.

Du côté de la Minusca, c'est un bilan de trois morts côté assaillants, trois autres arrêtés et un soldat de la paix grièvement blessé par balles.

« Le gouvernement centrafricain n'a ménagé aucun effort tout en restant ferme sur sa position afin que ces policiers enlevés par des bandits de grands chemins soient libérés », a déclaré Jean Serge Bokassa après la libération des otages.

Cette libération obtenue après des heures de négociations menée conjointement par la mission des Nations-Unies dans le pays et les autorités du 3e arrondissement de Bangui a finalement abouti.

Dans un communiqué de presse rendu publique ce  21 juin, le représentant spécial du Secrétaire général des Nations-Unies a rappelé que « toute attaque contre le personnel de l’ONU pourrait constituer un crime de guerre et est punissable conformément aux lois internationales en vigueur ».

« …sombrer à nouveau dans la violence compromettra dangereusement les avancées démocratiques et mettra en péril les fragiles acquis de la réconciliation et de la cohésion sociale », a par ailleurs rappelé Parfait Onanga-Anyanga, patron de la Minusca. 

Comments

comments




Laisser un commentaire