Portrait : Eddy Symphorien Kparekouti, un homme, un parcours !

Kangbi-ndara / Rendre à la République ce qu’elle est en droit d’attendre de ses enfants, c’est la dynamique qui guide les pas d’un compatriote dont le parcours l’a conduit – au-delà des frontières nationales en République Démocratique du Congo (ex Zaïre), au Soudan puis aujourd’hui en Tanzanie pour des études secondaires et universitaires sanctionnées par un diplôme d’Ingéniorat en Génie Civil.

purEddy Symphorien Kparekouti, c’est son nom. Ce compatriote est depuis quelques mois, le président d’un tout nouveau parti politique – le PUR (Parti de l’Unité et de la Reconstruction). Un parti que son promoteur présente comme « l’Arche de Noé » qui sauvera la République Centrafricaine engluée dans une crise interminable depuis plus de trois décennies. Et justement, c’est cette interminable crise aux relents quelques peu identitaires qui a déterminée, ce compatriote à s’intéresser à la politique de son pays.

Le pari de ce compatriote, c’est de permettre à la jeunesse de son pays de rêver et de créer les conditions de sa réalisation. En un mot, il faut oser. Et pour oser, il faut avoir une vision innovante pour déterminer les jeunes à s’y adhérer. Dans un pays où le culte de la personnalité adoubée d’une médiocrité sans pareille d’une classe politique aux antipodes de la réalité est érigée en mode de gouvernance, la jeunesse ne peut récolter comme fruit d’une telle politique que la pauvreté avec corollaire – la misère endémique qui fait le lit de la violence avec toutes ses conséquences sur les plans politiques, économique, sociales, humanitaires…

Face à un tel désastre, le président du PUR entend prendre ses « responsabilités pour offrir enfin au peuple centrafricain une nouvelle vision pour son avenir et lui redonner confiance ».  « La succession de crises militaro-politiques qui ont ébranlé l’unité et la cohésion sociales, l’abandon de la jeunesse centrafricaine en totale perte de repères et sans vision du futur, sont autant de défis à relever que j’ai décidé de relever avec l’appui de la jeunesse centrafricaine. Car sans l’appui de la jeunesse, aucune action de développement n’est possible », a précisé lors de sa rentrée politique, Eddy Symphorien Kparekouti.

Pour Eddy Symphorien Kperekouti, il faut s’attaquer aux mentalités. D’où le désenclavement des esprits prônés par le président du PUR. Car c’est dans la tête que naissent les esprits belliqueux et c’est dans la tête qu’il faut y apporter les ingrédients nécessaires pour non seulement un changement de comportement mais aussi et surtout, une prise de conscience en milieu jeunes afin d’impulser cette dynamique de reconstruction et de développement.

Mais qui est Eddy Symphorien Kparekouti ?

Centrafricain, Eddy Symphorien Kparekouti naquit le 21 aout 1969 à Bangui. Marié, père de trois (03) enfants, le président fondateur du PUR est ingénieur en Génie Civil, promoteur de la société ‘‘BANGUI INTERNATIONAL LIMITED’’ basée à Dar Es Salaam en Tanzanie. Une société spécialisée dans les constructions et autres travaux publics et de transports. Une société centrafricaine en Tanzanie avec comme Président Directeur Général – un Centrafricain qui met son expertise au service de son pays d’accueil. Une aubaine pour la RCA dont les infrastructures n’existent plus et qui a besoin d’un véritable « plan Marshall » pour sa reconstruction. Eddy Symphorien Kparekouti est aussi le Président Fondateur de l’Association des Centrafricains Résident en Tanzanie et en Afrique de l’EST (ACARCT) qui permet aux filles et fils du Centrafrique ayant la Tanzanie comme pays d’accueil, d’exister, de défendre leurs droits et de s’entraider.

Conscient de l’état de pauvreté endémique de ses jeunes frères centrafricains, Eddy Symphorien Kparekouti crée en 2010, la Coopérative Minière ‘‘Namsona de Boferan’’ à Bangui, Boda, Bangandou. En 2012, Eddy Symphorien Kparekouti va fonder « l’Association des Jeunes Centrafricains pour la Lutte contre la Pauvreté ». Une manière pour ce compatriote de donner du travail à la jeunesse centrafricaine afin de lutter contre le chômage avec comme effet induit, la pauvreté.

Stable professionnellement et financièrement, le président du PUR qui s’est rapproché de son pays, a tout simplement vocation à aider la jeunesse de son pays à avoir une autre vision de son futur. Car, l’avenir d’un pays se construit aujourd’hui. Et la jeunesse, comme l’a si bien dit M. Kparekouti doit être le présent de son pays. Car c’est dans le présent qu’on construit dans la paix et l’unité, l’avenir d’un pays.

« Tous ensemble pour la Reconstruction de la RCA », tel est le slogan du PUR que préside Eddy Symphorien Kperekouti. Talentueux, l’homme se veut humble, ouvert d'esprit et flexible. Ayant l’ambition de contribuer au développement de son pays – la République Centrafricaine, il perçoit les défis comme des opportunités.

RFK

 

Comments

comments