Reboisement : 7000 arbres plantés dans le sud de la Centrafrique

Kangbi-ndara.info/ Planter plus d’arbres chaque année en Centrafrique contre les effets du changement climatique et de la dégradation alarmante de l’environnement préoccupent l’ensemble de la population nationale. Cette année, le planting des arbres est fait dans la Préfecture de la Lobaye au sud du pays.

Dans le cadre de la célébration de la 35 anniversaire de la journée dédiée à l’arbre en Centrafrique, 7000 pépinières du tectona grandis, couramment appelés Teck, sont plantées dans la Commune de Pissa à 70 kilomètres de Bangui, capitale centrafricaine.

Le thème retenu cette année est : « Arbre, solution aux effets du changement climatique »

Cette politique de reboisement accru, pour réduire les effets climatiques ressentis sérieusement en République centrafricaine les dix dernières années, est une des priorités du Chef de l’Exécutif centrafricain, le Pr Faustin Archange Touadera. Une politique soutenue hier par la population de la Lobaye venue par milliers pour le planting à Pissa.

Le Chef de l’Etat centrafricain a, dans son discours de circonstance, enjoint les chefs des départements de l’Environnement, des Eaux-Forêts et des Finances à tout mettre en œuvre afin que soient plantés en 2020 au moins trois millions d’arbres sur l’ensemble du territoire.

Le Président Touadera souligné que la déforestation anarchique pour la fabrique du charbon dans les préfectures de l’Ombella M’Poko et de la Lobaye représente une menace climatique et écologique sérieuse. En palliatif, le Chef de l’Etat centrafricain a invité les populations desdites  localités à inscrire le planting d’arbres dans leurs activités du quotidien afin de réduire les risques d’une dégradation avancée de l’environnement.

Même si la République centrafricaine n’est pas épargnée par le changement climatique lié à l’excès de gaz à effet de serre dans l’atmosphère et la dégradation environnementale par la destruction de la biodiversité en dépit de l’ensemble de L’ensemble de ses forêts couvrant 92.500 km2, le pays reste le plus avancé de la sous-région en reboisement.

La rédaction




Laisser un commentaire