Réformes productives : une belle croissance à la CBCA

Kangbi-ndara.info/ La Commercial Bank of Centrafrique-CBCA renait de ces cendres et a désormais le vent en poupe grâce aux nouvelles réformes internes. Elle enregistre à mi-parcours un chiffre d’affaires de plus d’un demi-milliard de francs CFA.

Le retour de la confiance au sein du personnel de la CBCA, la nouvelle formule d’interdiction provisoire de crédit a une catégorie de la clientèle voire aux personnels de la banque et la facilitation des transactions allant de l’épargne à l’investissement  ont permis à cette institution bancaire de faire des profits encourageants.

Selon des sources bien informées, la bonne pratique bancaire et les réformes instruites par le nouveau Directeur Hervé Kogboma Yogo et son équipe de direction ont permis à la CBCA de capitaliser un profit considérable de plus d’un demi-milliard de francs CFA en moins de huit mois. Une croissance difficilement enregistrée par le passé.

Des experts en banque proches de la CBCA estiment qu’à cette allure, les profits atteindront facilement plus d’un milliard de francs CFA d’ici la fin de l’année en cours.

Cette croissance significative témoigne de la bonne volonté de la nouvelle équipe directionnelle consistant à faire de cette banque une référence en République Centrafricaine.

Les huit mois confiance interne et la qualité du traitement des clients qui distinguent la CBCA des autres banques traduisent le bon choix du Gouvernement de nommer  Hervé Kogboma Yogo à la tête de cette institution. En confiant la direction de la CBCA à cet ingénieur financier emprunt du sens des résultats, les chiffrent croissants de la banque parlent d’eux-mêmes en si peu de temps.

L’Etat centrafricain détient plus 71% du capital social de la CBCA. L’expertise du nouveau directeur et de toute son équipe est prometteuse pour le trésor public centrafricain.

Kangbi-ndara




Laisser un commentaire