Remaniement ministériel : Touadera veut des « guerriers » au prochain Gouvernement

Kangbi-ndara.info/ Les consultations pour le Gouvernement Sarandji 3 sont en cours mais cette fois les consignes présidentielles sont précises : que des « ministres guerriers ». Les raisons de cette directive particulière ne sont connues.

Nos sources sont plus que formelles, le Président centrafricain Faustin Archange Touadera veut passer à une vitesse supérieure de sa politique en adaptation aux réalités de l’heure. Pour cela, il lui faut un gouvernement prêt à parer toute éventualité, un gouvernement des « guerriers ».

A en croire nos informateurs,  près de vingt-cinq ministres sur les trente-quatre actuellement aux affaires vont quitter très bientôt la barque Sarandji 2 pour céder place aux « guerriers » que le Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat, Firmin Ngrebada, consulterait en douce.

Certains noms des « guerriers » consultés fuitent déjà mais rien toujours ne garantit de la fiabilité de ces transpirations.

Par ailleurs, quelques-uns ne jurent que par le départ de l’actuel chef du Gouvernement Simplice Mathieu Sarandji (SMS), pour ceux-ci, la déception pourrait être très grande.

L’on a ouï-dire sous une terrasse Banguissoise qu’  « on ne change pas l’équipe qui gagne ».

S’ils y a des ministres « gagnants », ceux-là peuvent dormir les poings fermés !

Le 13 avril dernier, dans les eaux troubles, le ministre centrafricain de l’Intérieur et de l’Administration du Territoire, de la Décentralisation et du Développement Local ; Jean Serge Bokassa, s’est vu précipité dans les profondeurs par un décret présidentiel signé .

La rupture ?

Kangbi-ndara




Laisser un commentaire