Rentrée parlementaire, jour j – 1 : Meckassoua sort le grand jeu et promet des réformes à l’Assemblée Nationale

Kangbi-ndara.info/ Après son entretien d’hier avec le Chef de l’Etat, le candidat au perchoir de l’Assemblée Nationale l’ancien ministre d’Etat, Abdou Karim Meckassoua vient d’offrir cet après-midi 02 mai 2016 un déjeuner conviviale avec plus de 100 nouveaux députés au bar restaurant l’Equateur dans le 1er arrondissement de Bangui. Une rencontre qui intervient juste un jour avant la rentrée parlementaire de la nouvelle Assemblée nationale centrafricaine.

IMG_0273IMG_0269IMG_0271IMG_0246S’il y a un politique infatigable tant sur le plan physique que financier en République centrafricaine c’est sans doute l’ancien ministre d’Etat Abdou Karim Meckassoua qui ne cesse de mettre la barre haut pour tous ceux qui se trouveraient en face de lui dans une compétition quelconque. C’est bien évidemment ce qu’il a démontré cet après-midi en réunissant plus d’une centaine de nouveaux représentants du peuple devant qui il a promis d’apporter des réformes positives au parlement.

IMG_0231IMG_0268Des députés indépendants et bien d’autres issus des partis politiques tels que le Rassemble Démocratique Centrafricain (RDC), l’Union pour le Renouveau Centrafricain (URCA), l’Union Nationale pour la Démocratie et le progrès (UNDP) d’Amine Michel ont répondu présent à l’invitation de la Direction de campagne de Meckassoua. A l’occasion l’ancien premier ministre de transition Nicolas Tiangaye qui se trouvait dans une anti chambre du Bar Restaurant Equateur a sans doute pu constater à sa sortie la masse des députés greffés au profile de Meckassoua.

L’honorable Aurélien Zingas, député de Mobaye II, Davy Yama député du Parti de l’Unité Nationale (PUN) à Kouango,  Laurent Aloulou député de Carnot II et candidat de l’URCA, Vincent Ymano colonel des Douanes centrafricaines représentant du régime actuel et Arthur   Piri coordonnateur des cadres auprès de Touadera ont fait figure de proue aux côtés du probable nouveau président de l’assemblée nationale Abdou Karim Meckassoua.

« 140 véhicules de marque BJ75 vont arriver bientôt à Bangui. Chaque député en aura un pour le permettre de circuler et d’être actif dans sa circonscription… Un grand état africain a accepté d’offrir un voyage parlementaire pour l’ensemble des députés de Centrafrique, ils ont même accepté de nous mettre à disposition un avion avec du kérosène, tout cela à leur frais… Si hier les députés n’avaient pas d’assurance santé, je vous dis qu’un grand ami belge m’a donné son accord pour venir à Bangui échanger avec l’ensemble des députés sur les possibilités de s’offrir une assurance santé à l’instar de grande démocratie », a-t-il à peine introduit que toute l’assistance l’ait obligé à s’assoir en ovationnant et en scandant « président, président, président ! ».

Pour joindre l’utile à l’agréable, l’initiateur du Chemin de l’Espérance Abdou Karim Meckassoua a même payer à ses frais l’ensemble des écharpes faisant partie des attributions des membres du parlement. Des écharpes que les nouveaux députés porteront sur leurs épaules demain lors de la rentrée parlementaire. En plus des écharpes, des macarons, des pins et un ensemble veste portant l’enseigne du styliste italien Nino Cerruti pour chaque nouvel élu. Un sac en cuire sur lequel est inscrit « République Centrafricaine Assemblée Nationale » pour la cohorte des députés. Une enveloppe de 100.000 FCFA (soit environ 65 euros ) a été remis à chaque député ayant honoré de sa présence la rencontre de ce jour.

En effet, au vu et au su de tous, Abdou Karim Meckassoua a soutenu et continu  d’appuyer de son mieux la majeure partie des candidats indépendants aux législatives de 2015 qui avaient d’énormes difficultés à répondre aux attentes de leurs électeurs. Un appui qui lui donne un considérable avantage sur ses rivaux au poste de présidence du parlement centrafricain notamment Martin Ziguélé et Anicet Georges Dologuélé qui également ont été reçus hier par le Président Faustin Archange Touadera. Selon certaines indiscrétions, l’UNDP a décidé de voter en bloc pour Meckassoua ainsi que bien d’autres candidats issus de certains partis politiques dont nous tairons les noms.

Il convient de rappeler ici que la rentrée parlementaire du 03 mai 2016 mettra fin au Conseil national de transition (CNT) présidé par Alexandre Ferdinand N’Guendet depuis 2013. Demain, un bureau provisoire sera mis en place selon ce que prévoit la Constitution centrafricaine pour organiser l’élection du futur PAN.

Adieu CNT !

Johnny Yannick Nalimo

Comments

comments




Laisser un commentaire