Réponse de Bida Koyagbele : « Si Noureddine Adam est un homme, qu’il est fort, qu’il vienne maintenant »

Kangbi ndara.info/ « Noureddine est un pitre individu, un pion que… C’est un petit voyou un petit criminel que nos Facas vont neutraliser. Maintenant s’il est un homme et qu’il est fort qu’il vienne maintenant », mots de défi de Bida Koyagbele, homme d’affaire centrafricain et leader de l’Association des Paysans de Centrafrique au chef rebelle du FPRC Noureddine Adam après sa sortie médiatique brutale inquiétant plus d’un. Bida Koyagbele lance ce défi dans un entretien accordé à Kangbi ndara ce 27 décembre 2017.  

Bonjour monsieur Bida Koyagbele. Noureddine Adam a livré hier ses intentions dites criminelles et politiques par le biais des médias étrangers. Il y traite le Président centrafricain Faustin Archange Touadera de « criminel ». Vous qui êtes leader des paysans centrafricains que dites-vous de cette déclaration audacieuse ?

Déjà je suis surpris que des médias que nous respectons chez nous tendent leurs micros à un terroriste de cette espèce. Noureddine est un pitre individu, un pion que les ennemis de notre pays utilisent à dessein. Les paysans ont orchestré sa brève arrestation au Cameroun avant que l’Etat camerounais ne lui ordonne de quitter le territoire à bord d’un vol bleu. C’est ce Noureddine qui traite le Président de « criminel » ? Et il laisse entendre qu’il aurait huit mille hommes ? Il peut même être à la tête de cent mille hommes, au nom des paysans Centrafricains je dis que s’il est un homme et qu’il est fort qu’il vienne maintenant, nous l’attendons.

Vous n’avez que des outils agricoles et une petite armée de paysans à votre cause. Comment comptez-vous vous défendre face à Noureddine et ses hommes armés.

Vous savez nous sommes les serviteurs de Dieu lui est le serviteur du Diable. Il verra, l’histoire pourra lui démontrer de Dieu et du Diable qui est le plus fort ? Le reste je vous dis qu’il vienne s’il est fort.

Noureddine Adam réagit quelques jours après l’arrivée des armes russes en territoire centrafricain. Ne faites-vous pas un lien entre l’arrivée de ces armes et sa déclaration subite ?

Ces armes sont la propriété de l’Etat centrafricain. Elles ne sont pas destinées aux criminels. Qu’il y ait lien ou non Noureddine et sa suite découvriront un autre visage des Centrafricains s’ils osent causer un nouveau bain de sang. C’est normal qu’il panique, il fait la gueule lâchement là où il est mais qu’il vienne ! Les Facas vont être armées, la Russie va nous aider et il va être maté et neutraliser pour mieux être remis à la justice afin qu’il réponde de ses actes. Je répète s’il est un homme, qu’il est fort qu’il vienne maintenant nous l’attendons.

Certains proches du pouvoir parlent de complot dans ce coup de théâtre. Vous le pensez aussi ?

Qu’il y ait complot ou pas nous paysans centrafricains nous sommes là. Nous sommes fatigués de subir. Notre armée  sera bientôt en possession des armes de combat de pointe. Nos Facas les attendent et maintenant s’il veut précipiter les choses qu’il vienne. Je dis bien s’il est un homme qu’il vienne maintenant.

Il y a blocus sur les armes russes livrées à la République Centrafricaine. Les armes sont stockées à la MINUSCA au détriment de l’ayant droit. Cette complication de la situation n’interpelle-t-elle pas les paysans centrafricains ?

Vous savez la Russie est un membre du Conseil de Sécurité et une des plus grandes puissances militaires qui soient. Le déploiement des russes dans le pays qui est bien accueilli par la population ne va pas se limiter à quelques petites livraisons d’armes. Ils vont vraiment nous aider à sécuriser notre pays dans notre intérêt, celui de l’Afrique et du monde. Rien n’empêchera la Russie de pouvoir nous aider militairement. Des dispositions sont prises. Les Nations Unies au Conseil de Sécurité a appuyé la démarche. Laissez les gens s’agiter, ils finiront en prison ou ailleurs. Ce qui est sûr ils ne font peur à personne, je dis bien à personne. Nous attendons juste le moment pour les appréhender les neutraliser et les mettre à la disposition de la justice.

Vous parlez d’agitation et certaines langues agitées prétendent déjà que la sortie médiatique du chef rebelle Noureddine annonce la fin précipité du mandat de Touadera. Pensez-vous que Touadera finira son mandat contrairement à ce que certains l’avancent aujourd’hui ?

Nous sommes en Centrafrique. Tout le monde sait ce qui se trame. Tout le monde connait le procédé. Tout le monde est fatigué. Ceux qui ne veulent pas de Touadera ne voudront pas de celui qui viendra après lui et cela n’intéresse personne. Écoutez les faits sont là et les faits sont têtus. J’apprécie le choix judicieux et courageux qu’a fait le Président Touadera en se rapprochant de la Russie. Vous n’êtes pas sans savoir que la Russie a pu débarrasser la Syrie des terroristes comparé aux Séléka ne font pas figure. Même sans la Russie nos Facas armées n’en feraient qu’une bouché, il le sait et c’est pour ça qu’il panique. Il parle de quelle ligne rouge ? Il est qui ? Un voyou comme lui ? C’est un petit voyou un petit criminel que nos Facas vont neutraliser. Maintenant s’il est un homme et qu’il est fort qu’il vienne maintenant.

Monsieur Bida Koyagbele merci

Je suis heureux, la paix, l’année 2018 annonce de très bons augures avec l’arrivée de nos amis russes. Maintenant il faut penser à la reconstruction de notre pays. C’est moi qui vous remercie.

Recueillis par Johnny Yannick Nalimo




Laisser un commentaire