Risque d’une catastrophe sanitaire dans les sites des déplacés à Bangui.

L’Artiste comédien Centrafricain Docteur Mandjeke appel les autorités centrafricaines et les acteurs humanitaires à venir d’urgence en aide aux déplacés de Bangui. Un appel lancé suite à deux prestations artistiques que l’artiste a présenté la semaine du 16 dans les sites : Saint Charles de Lwanga de Bégoua et le Monastère de Boy-rabe. Dr Mandjeke a constaté le non respect des règles d’hygiène dans lesdits sites.

photo Mandjeke« Si les aides d’urgences sanitaires tardent à venir dans les sites des déplacés, il y aurait plus de morts du aux maladies que celles causées par des armes depuis le 5 décembre dernier. Les latrines sont très insalubres au point qu’il y a risque de contraction de certaines maladies comme la fièvre typhoïde, du paludisme et du choléra », a signalé Dr Mandjeke après une séance de sensibilisation qu’il a organisée le 16 de ce mois avec l’appui de l’ONG IDEAL international intervenant à Bangui. «  Nous avons exhorté les déplacés au respect des règles fondamentales d’hygiène c’est-à-dire se laver les mains avant et après les repas ; se laver les mains après la sortie des toilettes », a ajouté le comédien.

Il a par la suite demandé aux nouvelles autorités centrafricaines et les ONG nationales et internationales d’apporter une aide médicale d’urgence dans les différents lieux de refuge afin de préserver la santé publique des Banguissois.

Par ailleurs, l’artiste se dit indigner quand au comportement de certains déplacés notamment ceux du Monastère de Boy-rabe qui se livrent à des actes immoraux dans leur lieu de refuge, «  c’est flippant de constater que la fornication  prend de l’ampleur au Monastère de Boy-rabe, les querelles et d’autres comportements inciviques se font enregistrés par les moines ». Dans une vidéo enregistrée par l’artiste, une sœur catholique s’est également dite très déçue de ramasser chaque matin des préservatifs utilisés et jetés dans des endroits fréquentés des enfants.

Dr Mandjeke entend ne pas se limiter aux sites de Saint Charles de Lwanga et le Monastère de Boy-rabe. Avec un programme élargie il se rendra, avec l’appui de ses partenaires, dans d’autres sites dans le but de sensibiliser les déplacés sur le respect des conditions d’hygiène, la culture de la paix et sur le civisme.

Kangbi-Ndara

 

Comments

comments




Laisser un commentaire