Sénégal : discours de remerciements du nouveau président de l’Association des centrafricains du Sénégal

Discours de remerciements

Monsieur le Président du bureau de l'assemblée générale,
Messieurs les membres de bureau,
Mesdames et Messieurs,
Centrafricaines Centrafricains,
Chers compatriotes,

inzaJe voudrai rendre grâce à Dieu et de me réjouir de toutes ses bénédictions. Le Dieu Tout Puissant n'a jamais cessé de me soutenir dans toutes mes entreprises.

Si je suis aujourd'hui le premier Président de la toute nouvelle Association des centrafricains du Sénégal (ACAS-TONGOLO), je le dois aussi aux vaillants fils et filles de Centrafrique que vous êtes.

Vous avez été réceptifs aux programmes que j'ai élaborés et présentés durant la campagne ayant précédé ce scrutin.

L’élection n’a pas  vu la victoire d'un centrafricain contre un autre, ni d’une idéologie contre une autre, mais la victoire d'une communauté forte et unie.

Cher(es) compatriotes,  le tout nouveau Bureau Exécutif aux destinées duquel j'ai la lourde charge de présider ne perdra pas de temps à aller à l'essentiel, c'est à dire s'attaquer aux préoccupations majeures des centrafricains vivants au Sénégal : préoccupations que  je  connais parfaitement.

Le Bureau va procéder dans des meilleurs délais à la définition des actions et activités à mettre en œuvre à fin de construire un outil de planification pertinent: l'atteinte des objectifs que nous nous sommes fixés en dépend.

J'ai décidé de placer ce premier mandat sous le signe de l'unité dans l’amour. Nous ne pouvons rien faire si  nous ne sommes pas unis. "Malheur à l'homme seul" a dit le feu Barthélémy Boganda, le premier  président fondateur de la République Centrafricaine.
Je n'ai d'autre ambition que de rendre les centrafricains du Sénégal plus unis. J’engage toutes mes forces pour promouvoir la cohésion sociale pour une solidarité efficace  entre les centrafricains.

Je veux qu'au terme de mon mandat,  les centrafricains vivant dans ce pays de la "TERRANGA " constatent effectivement que: 1/ Le changement tant espéré ait été réalisé ;  2/Les compatriotes se sentent partie prenante d’un destin collectif ; 3/Ces années,  lourdes  d'enjeux mais ouvertes d'opportunités,  les voient devenir plus confiants plus solidaires plus patriotiques.

Aucun secteur ne saurait être occulté, c'est pourquoi je vous invite tous,  sans distinction de sexe d'appartenance politique ou religieuse, à nous accompagner dans une dynamique d'unité d'amour et de solidarité, dans cette noble et exaltante mission.
Nous ne pouvons rien faire sans vous. Votre  implication effective est donc nécessaire voir recommandée si vous voulez que notre association soit forte et efficace. La force intérieure est toujours la source d’un élan vers l'extérieur.

Je ne saurai terminer mon propos sans avoir rendu hommage à l'association des étudiants et stagiaires centrafricains,  a l’amicale des travailleurs centrafricains de l’ASECNA  à l'association des femmes centrafricaines  à l'association des musulmans centrafricains  et à l'association des chrétiens centrafricains  au Sénégal pour la mobilisation et la sensibilité qui les ont caractérisées durant le processus de ce projet.

L’ACAS-TONGOLO n’a pas été créée pour se substituer aux associations déjà existantes mais plutôt pour renforcer leur capacité. Je compte donc sur votre franche collaboration pour rendre efficace et forte l’ACAS-TONGOLO qui est notre association commune.

Je rends un hommage mérité aux membres du bureau de l'assemblée générale qui ont fait un travail très remarquable pour que le rêve des centrafricains vivants au Sénégal devienne aujourd'hui une réalité. 

Je rends également hommage à tous ceux qui ont pris part à  l'élaboration de ce projet, qu'ils se sentent ici réconfortés de leur travail.

Je rends un vibrant hommage à tous ceux qui sont venus de très loin pour   accomplir leurs devoirs civiques, vous êtes exceptionnels et  je vous en félicite.  

Enfin, je rends hommage à toutes et à tous  d’être venus massivement porter vos choix sur les hommes et les femmes que vous voudrez qu’ils président aux destinées de notre jeune association.  Un début de commencement vaut mieux que rien.

Levons-nous comme un seul homme et Elevons  l'Emblème de notre cher et beau pays la République Centrafricaine.

VIVE ACAS-TONGOLO
VIVE LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE
MERCI

 

Comments

comments