Sommet de l’APF à Bangui : report sur instruction du PAN Meckassoua

Kangbi-ndara.info/ Le Sommet de l’Association parlementaire de la francophonie qui devrait débuter le 18 juillet à Bangui est reporté à une date ultérieure pour motif non rendu public. Selon de très bonnes sources, l’ordre du report vient du président de l’Assemblée nationale Abdou Karim Meckassoua.

Le président du parlement centrafricain a annoncé son retour à Bangui il y a quelques jours plutôt avant de décider autre cette semaine du 09 juillet 2018. Il devrait présider personnellement le sommet de l’APF censé débuter la semaine prochaine dans la capitale centrafricaine. Curieusement Abdou Karim Meckassoua ne voudrait honorer la date initiale en repoussant ce sommet sine die. Quelles en sont les raisons ?

A l’Assemblée nationale centrafricaine des interrogations commencent à remonter en surface sur la subite décision du PAN de reporter ce sommet. Aussi l’absence persistante de Meckassoua laisse perplexe l’ensemble des membres du bureau en place. Que trame le président de l’Assemblée nationale centrafricaine ? N’est-ce pas une sorte d’empêchement ?

Les nouvelles qui circulent à Bangui font état des multiples rencontres entre le PAN et les centrafricains de France opposés au régime en place.

Certains cadres de l’administration parlementaire fustigent le vide juridique relatif aux procédures à enclencher en de telles circonstances. Ce vide réglementaire connu du PAN alourdi actuellement le fonctionnement de l’Assemblée nationale en proie au pilotage à vue.

Quelques banguissois à la capacité du discernement interrogés sur la question n’expriment qu’un souhait de fond : que l’absence du PAN n’impacte en rien sur la constitution centrafricaine, la fragile démocratie en marche et ne replonge le pays dans un énième cycle de bain de sang.

« Chaque fois que Meckassoua prend les coups politiques au pays il se réfugie à l’extérieur pour répliquer. Ce n’est pas responsable », point de vue d’un activiste centrafricain qui a requis l’anonymat.

Kangbi-ndara  




Laisser un commentaire