Steve Yambété arrêté à Garouaboulaye puis emprisonné à Yaoundé

La Direction de Surveillance du Territoire (DST) camerounais a mis la main le 17 janvier 2014 sur le lieutenant des Forces Armées Centrafricaines, Stève Yambété proche allié de l’ancien Président centrafricain François Bozizé. D’après certaines sources, il lui serait reproché le rackettage et le rançonnage sur le sol camerounais. Le suspect dit ne pas connaitre le mobile de son arrestation.

img_55673Steve Yambété proche et parent de François Bozizé a quitté la frontière Garouaboulaye le 16 janvier dans l’objectif de se rendre à Douala pour gagner un vol à destination  de Bangui. Le voyage tourne au vinaigre, et il se retrouve depuis hier en détention dans la capitale politique camerounaise pour une raison qu’il dit ne pas savoir jusqu’ici. Contacté par téléphone ce matin par Kangbi-ndara.net, Steve se dit perplexe, «  Je ne connais pas encore le mobile…mais je vous tiendrai au courant dès qu’ils me le diront ».

Toutefois,  une source proche des autorités camerounaises révèle ce 18 janvier 2014 qu’il serait arrêté pour avoir racketté et rançonné les camerounais à la frontière centrafricano-camerounaise, Garouaboulaye. « Stève envoie les anti balaka voler des véhicules des camerounais, ensuite il leur demande des rançons en contre partie. C’est pour ces raisons que les autorités lui  ont d’abord confisqué son passeport à Garouaboulaye avant de le conduire à la prison de Yaoundé », précise la source. Personne ne sait présentement s’il écopera des jours, des mois voir des années de prison ou s’il sera bonnement relâché. Pour le mieux, Steve Yambété est joignable sur son téléphone portable.

Le lieutenant des forces régulières centrafricaines évoluant depuis peu dans le maquis au grade de Colonel serait l’auteur du cambriolage de l’agence bancaire Ecobank de Béloko, indique une autre source. Ce bureau de banque panafricain dépouillé se trouve à la frontière centrafricaine avec le Cameroun. Dans cette opération, la banque aurait perdu plus de 7 millions de FCFA. Ce cambriolage remonte déjà à quelques mois.

Il convient de signaler que Monsieur Yambété coordonne présentement un groupe de milice anti balaka dans un mouvement dénommé Haut Conseil de Résistance et de Redressement National (HCRRN). Pour l’heure, seule la DST peut révéler le véritable motif de l’arrestation de Steve Yambété à l’heure où la plupart des exilés s’affairent à rentrer en Centrafrique après une année chaos.

Kangbi-ndara

 

Comments

comments




Laisser un commentaire