stockage de produits pétroliers : la SOCASP accélère la construction d’un nouveau bac de plus de 5000 litres

Kangbi-ndara.info/ 5, 500 millions de litres est la contenance du nouveau bac mis en chantier par la Société centrafricaine de stockage de produits pétroliers. Les travaux de bac s'élèvent à plus de 800.000.000 de FCFA et ont démarré depuis janvier 2016 pour prendre fin initialement prévue le mois d'août prochain.

socaspiiSuite à l'article publié par Kangbi-ndara sur un malaise évoluant au sein de la Direction et le personnel de la SOCASP, cette entreprise de réserve pétrolière, ayant relevée d'après elle des contre vérités dans ledit article, a invité Kangbi-ndara à constater son ambiance administrative contrairement à  ce que raconte la rue. Un constat mettant en valeur la vraie nature des problèmes réels de cette institution ayant survécue à la récente crise.

L'histoire de copinage entre une secrétaire de la soociété et un administrateur de Total de nationalité camerounaise détaché à la SOCASP n'intéresse sans doute personne moins encore les niaiseries de certains individus tapis dans l'ombre qui intoxiquent les médias sur fond de convoitise de poste pour une occlusion des manœuvres de l'actuel directeur de la SOCASP. 

La Direction de SOCASP concentrée sur l'essentiel, entre autre, la construction du Bac n°15 en cours qui fait 18 mètres pour une contenance de 5.500 m3 ne se dit guère préoccuper par les commentaires hostiles à son encontre. D'ailleurs lors d'un bref entretien avec quelques employés de la SOCASP rencontrés près du garage de la société, ceux-ci ont laissé entendre que le problème d'augmentation de salaire divulgué par Kangbi-ndara était réel mais réglée il y a belle lurette. Ils poursuivent que, la relation entre la Direction et le personnel est présentement au beaux fixe. Evidemment, certains employés de la SOCASP animés probablement par des desseins personnels fustigent la gestion de l'équipe de décision aux médias locaux. Des allégations difficiles à vérifier à la source à l'instar des récentes talonnades de la société de téléphonie mobile AZUR Centrafrique.

En effet, notre micro baladeur révèle que le projet de construction du bac 15 remonte en 2012. Le budget s'élevait à 1 milliard 900 millions de FCFA. D'après un haut cadre de la SOCASP, une bonne partie du budget a été dilapidé ( par qui, NDLR ?). Pour la mise en œuvre de ce projet, la SOCASP a négocié par le biais de son directeur un financement de plusieurs millions de FCFA auprès d'une banque de la place pour construire du bac n°15 . La construction de l'avant dernier bac de la SOACSP remonte en 1968 (bac n°14).

La finition du nouveau bac permettra à la SOCASP de faire face aux récurrents problèmes de rupture de stock. Raison pour laquelle le Directeur de SOCASP Abazen tient à ce que les travaux s'achèvent dans le délai afin qu'il n'y ait pas de difficultés en réapprovisionnement l'an prochain en raison de la décrue de la rivière Oubangui. La décrue empêche les barges de monter jusqu'à Bangui d'où il faut à la SOCASP faire l'appoint par la voie routière pour acheminer de l'hydrocarbure en Centrafrique, ce qui revient plus cher en terme de coût, a indiqué le Directeur des Affaires financières (DAF) de la SOCASP Yakota.     

Johnny Yannick Nalimo

Comments

comments




Laisser un commentaire