Trafic illicite de diamants : le droit de réponse du PCNT Alexandre Ferdinand N’Guendet

                                                                                                                              Bangui le 21 Octobre 2015

nnnn

                                                                                                    LA CELLULE DE COMMUNICATION

                                                                                                                               A

                                                                                         MONSIEUR LE DIRECTEUR DE PUBLICATION

                                                                                                          DE KANGBI NDARA

Objet :    Droit de réponse

                                                                      Monsieur le Directeur de Publication,

La Cellule de Communication du Conseil National de Transition vient de lire dans votre parution en date du 20 Octobre 2015 un article intitulé :  « TRAFIC ILLICITE : LA POLICE CAMEROUNAISE APPREHENDE UNE HAUTE AUTORITE DE LA TRANSITION CENTRAFRICAINE AVEC DES DIAMANTS DE SANG ».

Par la présente, la Cellule de Communication tient à apporter un démenti formel à ces allégations qui ne sont rien d’autres que le fruit de l’imagination fertile de ses auteurs.
 

L’escale technique de Yaoundé et non de Douala comme cela a été dit, effectuée par la compagnie « Air France » durant  quatre heures de temps, n’a connu aucun incident à l’aéroport NSIMALEN, les  autorités aéroportuaires camerounaises peuvent en témoigner.

Il en est de même pour quelques compatriotes qui étaient sur le même vol tels : Madame Fatima GOUMBA qui travaille à Air France, Messieurs Gilles Gilbert GRESENGUET, Président du CNOSCA et Conseiller National de Transition, Stéphane SAPPOT et bien d’autres.

Autant, le Président du Conseil National de Transition est conscient que la liberté de presse est reconnue dans notre pays, autant, il dénonce et condamne énergiquement la publication des informations  malveillantes, dénuées de tout fondement visant à nuire à sa personnalité.

Il met  quiconque en défi de produire la preuve des faits allégués  ou la production du «  PROCES VERBAL DE CONSTAT », tel que mentionné dans votre article.

Monsieur Alexandre Ferdinand N’GUENDET en tant que fervent activiste contre la mal gouvernance ne saurait poser des actes faussement décrits. La médaille d’Or qu’il vient de recevoir de Monsieur Philippe DOUSTE BLAZY, Secrétaire Général Adjoint aux Nations Unies décernée par le Forum Crans Montana est la récompense des « actions et efforts qui visent, avec courage et détermination, à soutenir la transition de la RCA vers la Paix et la Réconciliation » comme l’a si bien  précisé le Président Exécutif et Fondateur du Forum de Crans Montana, l’Ambassadeur Jean-Paul CARTERON. 

Sachez, Monsieur le Directeur de Publication, que le combat politique se mène autrement que par un acharnement par diffamations et tentatives de manipulations de l’opinion. La presse centrafricaine ainsi que nos compatriotes qui animent la presse en ligne  doivent être plus professionnels et utiles à la Nation en respectant l’éthique et la déontologie du métier. Cette presse doit éviter de ramasser sur la poubelle du Web les informations aux origines non vérifiées qui sont souvent publiées par des pirates de l’information, serviteurs de personnages obscures préférant se cacher derrière ces parutions mensongères. Une partie de votre article montre le visage de ceux-là.

Enfin, la Cellule de Communication tient à ce que ce droit de réponse soit  publié par vos soins sur votre site conformément aux règlements  en vigueur.

                                                                                         Pour La Cellule de Communication du CNT

                                                                            Le Chargé de Mission en Communication

 

                                                                                      Roland Jean-Paul TCHIBINDA

Comments

comments




Laisser un commentaire