Venue prochaine d’Antonio Gutteres à Bangui : Didacien Kossimatchi met en garde la « fameuse » société civile

Kangbi-ndara.info/ Après la présidence de l’Assemblée nationale c’est le Groupe de Travail de la Société Civile (GTSC) qui fait ce 21 octobre 2017 l’objet d’une nouvelle sortie médiatique de Didacien Kossimatchi s’affichant au titre du porte-parole du Comité de Soutien au Président Touadera.

C’est dans un communiqué de presse que Monsieur Kossimatchi, au nom du Comité de Soutien au Professeur Touadera dit s’étonner du mobile de la décision prise par le GTSC relative à l’observation du 24 au 27 d’une manifestation de deuil sanctionnée par des concerts de casseroles pendant les trois jours de deuil.

Selon le signataire de ce communiqué qui en appelle à la vigilance du peuple centrafricain, « l’irresponsabilité de cette société civile est d’autant plus patente que sa stratégie est dévoyée, celle de boycotter la visite du Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Gutteres, qui doit arriver à Bangui le 24 octobre 2017 ».

« Tout donne à penser que le Groupe de Travail de la Société Civile s’est finalement transformée en parti politique qui s’arroge des droits au-delà de ses prérogatives reconnues », poursuit Kossimatchi dans ce communiqué.

Le porte-parole du Comité de Soutien au Professeur Touadera mettant en garde les instigateurs de ces agissements qui à en croire son communiqué ne sont pas de la vraie société civile de poursuivre que « les ténors de cette machination persistent ainsi dans leur acharnement contre le régime du Professeur Touadera qu’ils veulent à tout prix mettre à genou suivant le schéma connu de tous qu’ils ont défini de commun accord avec certains leaders d’opposition en embuscade qui n’attendent que le bon moment pour mettre en œuvre leur plan de déstabilisation du pouvoir en place ».

La langue de Didacien Kossimatchi semble loin de lui fourcher sur l’épineux sujet de la représentation rebelle au gouvernement et à la présidence de la République. Ces choix résultent de la « prérogative régalienne et discrétionnaire du Chef de l’Etat qui, au vue de l’urgence d’unité nationale et de cohésion sociale et surtout de son programme politique, peut faire appelle à tout centrafricain de quelque bord qu’il se situe pour contribuer à l’œuvre de la reconstruction nationale. Pour cela il n’a évidemment pas besoin de consulter la fameuse société civile», soutient-il dans le document.

« Nous lançons donc un vibrant appel au peuple centrafricain et essentiellement aux banguissoises et banguissois pour marquer une fois de plus leur soutien au Président Faustin Archange Touadera en sortant massivement aux abords des Avenues des Martyrs, Conjugo et Boganda pour acceuillir leur hôte de marque, Antonio Gutteres » conclu le communiqué de Kossimatchi.

Kangbi-ndara

Comments

comments




Laisser un commentaire