Viol sur mineure : l’Evêque Achille Honoré Bakossa entendu à la Brigade Criminelle

Kangbi ndara.info/ Accusé pour viol sur une mineure de 14 ans, le révérend pasteur Achille Honoré Bakossa a été empêché dimanche 04 mars 2018 à l’Aéroport International Bangui M’Poko de prendre un vol à destination du Cameroun. Il a été conduit sous escorte policière à la Brigade Criminelle de Bangui.

Selon une source policière rencontrée à la Brigade Criminelle de Bangui quelques minutes après la mise en liberté de Monsieur Achille Bakossa, l’homme de Dieu aurait reconnu les faits qui lui sont reprochés c’est après que certaines autorités du pays sont intervenues  en faveur du mis en cause.

D’après une source religieuse issue de l’église dont officie Achille Honoré Bakossa, ceci n’est qu’une chimère et un montage des parents de la mineure pour entacher la réputation de l’évêque. Une version soutenue par l’épouse de l’évêque  qui ne croit un iota à l’authenticité des faits reprochés à son mari.

A en croire certains fidèles de l’Église Palais de la Grâce d’Achille Honoré Bakossa, le cas de la mineure en question a déjà été traité au sein de l’église.

L’auteur du dépucelage serait un fidèle adolescent. Ce dernier aurait été placé sous sanction disciplinaire pendant des mois avant que  de Paris en France l’Évêque  Achille Honoré Bakossa n’ordonne la levée des sanctions.

Ces genres d’histoires sont fréquents dans les nouvelles églises  qui émergent en République Centrafricaine. Un autre pasteur dit « général de Dieu »  croupit encore à la prison carcérale de Ngaragba à Bangui pour avoir violé et avorté de ses mains une jeune femme de son église.

Kangbi ndara




Laisser un commentaire