Vol de mets et boissons à la présidence : la gouvernante du palais s’arrache les cheveux 

Kangbi-ndara.indo / Malgré la vigilance aigüe de la gouvernante du palais de la Renaissance à Bangui, plusieurs bouteilles de boissons alcoolisées et des aliments destinés à la table d’honneur du Chef de l’Etat et de ses invités ont été détournés à la présidence de la République. Un dénigrant incident enregistré le 10 juillet dernier à l’occasion des 100 jours du Président Faustin Archange Touadera.    

IMG_3845Probablement, peu de personnes ont pu constater une brève rupture de certaines boissons alcoolisées sur deux des quatre tables servies lors du cocktail offert par le chef de l’Etat Faustin Archange Touadera dans la salle des ambassadeurs au Palais de la Renaissance. Difficile aussi pour ceux qui étaient peu distraits de remarquer que les contenus des plats et des bouteilles se volatilisaient méthodiquement à peine quelques personnes servies.

Un ogre ayant un creux à l’estomac et la gorge asséchée se serait-il servi sans se faire repérer en dépit de la haute sécurité assurée par différentes forces présentes ce jour (Casques bleus, gardes du corps français, chinois et bien d’autres) ? Oups ! Les mines fermées de Marie Emmanuelle Guerengou, gouvernante du palais depuis près de trois ans, blâmant deux serveurs, abhorrent l’hypothèse d’une éventuelle présence d’ogre à ce banquet présidentiel.

« C’est toujours comme ça. Ils (serveuses et serveurs, ndlr) veulent tous rentrer les sacs remplis. Des bouteilles de bière sont retrouvées cacher sous des tables couvertes de nappes. Les deux bouteilles de champagne réservées à la table d’honneur du Président et des ambassadeurs sont cachées dans une poubelle que je vienne de découvrir…Dès mon arrivée à la présidence, j’ai acheté 1000 assiettes pour les réceptions, à l’heure où je vous parle il n’en reste plus. Ce n’est pas croyable ! », s’affole la gouvernante du palais qui doute du sens patriotique des professionnels des métiers de bouche à la présidence centrafricaine.

Pour la circonstance, certains acteurs de la presse locale n’ont ménagé aucun effort pour prendre des images photos de la fameuse poubelle. Cinq bouteilles d’alcool s’y trouvaient évidement.

suspecteA la sortie du palais, de loin, une serveuse qui se précipite de gagner la sortie se fait prendre en photo avec un sachet à moitié rempli de mets et boissons plausiblement dérobés. « Voyez ! Là c’est flagrant, quand je parle on dit que je suis sévère et méchante », mots de lassitude de la gouvernante dont l’empathie a profité à plus d’un au palais centrafricain.

Ce fait divers enregistré à la présidence de la République centrafricaine n’est pas insolite. Plusieurs autres cas sont régulièrement signalés dans certains ministères et institutions de la place. L’on dirait ironiquement que cette pratique incivique s’érige en trait culturel centrafricain !

Johnny Yannick Nalimo

 

 

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire