Accueil Actualité Appel à manifestation du GTSC : Talitha Koum invite le Peuple à...

Appel à manifestation du GTSC : Talitha Koum invite le Peuple à châtier les instigateurs de la déstabilisation en Centrafrique

180 vues

DECLARATION DU RESEAU NATIONAL DE TALITHA KOUM CENTRAFRIQUE RELATIVE A L’APPEL A MANIFESTATION DU GROUPE DE TRAVAIL DE LA SOCIETE CIVILE

Centrafricaines, centrafricains, très chers compatriotes,

Depuis quelques jours, un appel à manifestation circule sur les réseaux sociaux à l’initiative du thuriféraire Gervais LAKOSSO du Groupe de Travail de la Société Civile.

Cet appel fait suite au huit clos organisé entre le Gouvernement, le Groupe de Facilitateurs de l’Union Africaine et le Chef rebelle ALI DARASS sur un certain nombre de préoccupations liées à la sécurité dont le caractère hautement sensible interdit toute spéculation au grand public.

LAKOSSO et ses acolytes se sont saisis de l’occasion pour agiter une série de revendications entre autres la démission du Premier Ministre, le Départ de certains diplomates de la CEEAC, la tenue d’une concertation avec les forces vives de la nation, etc…

Le centrafricain lambda s’étonne non sans raison de cette prise de position d’une société civile déboussolée et politisée jusqu’aux os, absente et muette comme une carpe surles enjeux d’intérêt national telles les questions liées à la paix, à l’unité et à la cohésion nationale, mais qui préfère se positionner plutôt sur le terrain politique et se substituer à une opposition devenue son partenaire privilégié.

Tout porte à croire que la démarche du GTSC dont le premier responsable en la personne de LAKOSSO reste sous surveillance judiciaire pour des délits dont il est jugé responsable dans un passé encore récent, n’est en réalité que l’arbre qui cache la forêt. Il s’agit bien là d’une stratégie concertée avec l’opposition devenue marginale du CODE ou COVID 20 dictée par une puissance étrangère bien connue n’ayant pour but que de saper les efforts du Gouvernement et préparer l’opinion à une campagne de déstabilisation déjà planifiée dont les auteurs ne sont autres que les DOLOGUELE, MECKASSOUA, ZINGAS, GONDA et le KNK de François BOZIZE, ZOH PONGUELE,pour ne citer que ceux-là.

Le but recherché et inavoué est la mise en place d’une plateforme entre l’opposition, la société civile et les plateformes religieuses afin de mettre en difficulté le Gouvernement et créer ainsi un nouvel ordre politique à la malienne.

Le Peuple centrafricain le sait mieux que quiconque, TOUADERA n’a jamais contribué à créer l’insécurité dans le pays, bien au contraire son investissement pour la paix, l’unité et la cohésion nationale est reconnu et salué par tous.

Ceux qui ont introduit les mercenaires en Centrafrique et contribué à la création des groupes armés qu’ils continuent d’entretenir sont connus et ce sont ceux-là mêmes qui aujourd’hui manipulent la société civile et se posent en donneurs de leçons au Gouvernement.

Nous mettons en garde LAKOSSO, ZOH PONGUELE signataire de l’accord avec l’URCA de DOLOGUELE alias 10%et leurs ouailles, ils doivent se raviser, le peuple centrafricain n’a que trop souffert et aspire désormais à une paix durable.

Ce peuple ne laissera plus passer la manipulation et la démagogie, les manipulateurs et démagogues nous retrouveront en face d’eux debout comme un seul homme pour défendre notre jeune démocratie et les institutions de la République.

Aussi j’appelle la jeunesse, les femmes et les vrais démocrates à se tenir prêts pour barrer la route aux bourreaux de la démocratie centrafricaine, à cette société civile et cette opposition qui ont vendu leur âme au diable et veulent satisfaire leurs intérêts égoïstes encore et toujours sur le sang des centrafricains.

D’ores et déjà nous invitons les leaders des organisations de jeunesse à se mobiliser pour les veillées d’arme dès le mardi 04 Aout 2020 à partir de 18h dans les QG des huit (8) arrondissements de Bangui et les cinq (5) Bimbo pour parer à toute éventualité et dans le strict respect des consignes qui seront diffusées à cet effet pour mettre en déroute les fauteurs de troubles.

Nous appelons tous les fonctionnaires et agents de l’Etat à vaquer librement à leurs occupations et les rassurons que leur sécurité sera bien garantie.

Comme disent les latins « QUI BENE AMAT BENE CASTIGAT » autrement-dit « QUI AIME BIEN CHATIE BIEN », le peuple n’hésitera donc pas à sanctionner….

Fait à Bangui, le 02 Aout 2020

Le Coordonnateur du Réseau National de TalithaKoum Centrafrique

(Membre du Réseau International de TalithaKoum basée à Rome pour la Lutte contre la Traite des personnes dans le monde)

Blaise Didacien KOSSIMATCHI