Accueil Actualité Démenti: l’honneur de la famille est attaqué, l’Honorable Thimo Léon Baïkoua réagit...

Démenti: l’honneur de la famille est attaqué, l’Honorable Thimo Léon Baïkoua réagit fermement

371 vues

Dans la parution en ligne duCorbeauNews-Centrafrique daté du mercredi 05 août 2020 à 7 heures 52 minutes, le journal titre que « trois fils de MBAÏKOUA sont soupçonnés d’avoir préparé des fraudes massives ».

  1. Le lundi 03 août 2020 à 9H, ma sœur, Ministre Résident de l’Ouham-Pendé, Virginie BAÏKOUA était à Bangui et non à Paoua encore moins moi-même.

Ce fameux journal en ligne poursuit en disant ceci : « ils ont demandé deux cartes photographiques pour confectionner les Cartes d’Identité Nationale devant servir à produire les cartes d’adhésion au Mouvement Cœurs Unis (MCU) et également les cartes d’électeurs ».

  • Ce qui est totalement faux et invraisemblable. S’il devait y avoir une quelconque carte photo, c’est pour notre parti politique le PCDI qui a signé un accord politique avec le MCU au sein de la plateforme BE OKO,le vendredi15 mai 2020.

Vous savez tous que pour établir les cartes d’électeurs, les photographies vont sortir directement des tablettes de l’Autorité Nationale des Elections (ANE) pour la confection de ces dernières et non d’une tierce personne.

C’est de la diffamation pure et simple, et c’est vraiment triste.

On nous accuse enfin de« distribuer des actes de naissance à des jeunes de Paoua ».

  • Dire n’importe quoi peut amener un journaliste à poser des questions fausses et infondées.

Nous avons des preuves que des faux registres d’actes de naissance ont été remis aux autorités administratives locales de la sous-préfecture de Paoua par un parti politique pourtant dit de la majorité dont nous taisons le nom et que vous pouvez vérifier directement auprès de ces autorités.

Ce sont des voleurs qui crient au voleur et c’est bien dommage pour notre pays.

Nous avons tout simplement demandé aux autorités administratives de Paoua de ne pas émarger ces documents en leur possession.

Nous avons gagné les élections législatives à Paoua deux fois en 2011 et 2016,en étant dans l’opposition et ce n’est pas maintenant au sein de la majorité présidentielle que nous allons chercher à frauder.

Cette volonté manifeste de salir une famille honnête doit s’arrêter. Nous demandons à ceux-là de venir sur le terrain et être avec le peuple pour espérer gagner les élections tout simplement au lieu de rester à Bangui pour faire des montages, des truquages cousus de mensonges.

Il faut que cela s’arrête immédiatement.