Accueil Actualité Général Jules Bernard Ouande : « La gestion de BOZIZE était totalement...

Général Jules Bernard Ouande : « La gestion de BOZIZE était totalement familiale »

1 520 vues

Le Générale de division Jules Bernard OUANDE réfugié à la base MICOPAX se dit disposé à travailler avec le nouveau Président Michel Djotodia. Cet ex-chef d’Etat Major de l’armée centrafricaine(FACA) et témoin de tous les coups d’Etat en Centrafrique prend pour responsable de la situation actuelle de son pays le Président déchu François Bozizé.

ouandet1A kangbi-ndara.net le Général de division et député  sortant du 8e arrondissement de Bangui Jules Bernard Ouande a le 06 mai depuis son lieu de refuge laissé entendre qu’il est prêt pour travailler avec le Président Djotodia, si ce dernier vient à lui faire appel par ce qu’il est « un doyen de l’armée nationale ».

Pour lui le Président déchu François Bozizé a de façon anarchique, géré la République et particulièrement l’armée centrafricaine. Pour persuader il a fait une rétrospection sur les circonstances de sa nomination comme chef d’Etat Major dans le régime défunt. «  Je mangeais à table avec ma femme lorsqu’un décret était tombé portant ma nomination au poste de chef d’Etat Major sans que je n’étais préalablement avisé. J’avais appelé le Président Bozizé au téléphone pour l’en remercier et je lui avais posé une condition selon laquelle je n’accepterai ce poste que si le ministre de la défense ne  sera une personne autre que son fils Francis Bozizé. Il m’avait rassuré que lui-même s’en chargera du ministère de la défense nationale. Au bout de deux mois, j’ai appris depuis ma résidence que son fils Francis distribuait des armes et je m’y suis opposé. Pour cette réaction il m’a soupçonné d’être de mèche avec la Séléka. Il m’a aussi accusé d’avoir fourni des puces de téléphone turaya aux rebelles de la Séléka. Tout cela était faux… mais si le Président Djotodia me fait appel je lui suis entièrement disponible par ce que l’armée est apolitique et que je maitrise bien notre armée».  : Je l’acceptais par ce que j’étais présent pendant les coups d’Etat de Bokassa, Kolingba, Bozizé et Djotodia » A déclaré Bernard Ouande pour lui,   le Président Bozizé et son fils Jean Francis Bozizé sont totalement responsables de la situation actuelle par ce qu’ils ont très mal géré l’armée centrafricaine. Sans tourner autour du pot la gestion de Bozizé était totalement familiale », a-t-il jugé plus d’un mois après le changement apporté par la coalition rebelle de la Séléka le 24 mars dernier.

Outre les faits expliqués par ce doyen de l’armée centrafricaine en rapport avec ses relations avec le Président Bozizé, Jules Bernard Ouande a aussi révélé que le Président Djotodia l’a reçu trois fois depuis le 24 mars 2013.

M. Jules Ouande a également signalé qu’il décroche à certain appels anodins, de la part  de certaines personnes qui disent de la Séléka,  selon lesquels il serait tué s’il s’hasarde à quitter son lieu  de refuge de la base MICOPAX.

Avec sa famille le général Jules Bernard Ouande passe leur quarantaine dans la tour fortifiée des FOMAC en attendant qu’un décret politique puisse les autoriser à recouver leur liberté habituelle.

Kangbi-ndara.net