Accueil Actualité L’autonomie des femmes de la Lobaye, une préoccupation de l’Association Wali Mo...

L’autonomie des femmes de la Lobaye, une préoccupation de l’Association Wali Mo Londo I Maï

113 vues

L’Association dénommée “Wali Mo Londo I Maï”, étend ses actions dans la Lobaye, au sud de la République centrafricaine, à travers la création de ses antennes. Village par village, commune par commune, préfecture par préfecture, localité par localité, l’association s’implante afin de sensibiliser les femmes pour non seulement leur autonomisation, mais aussi pour des élections démocratiques, et pacifiques en RCA.

Les femmes rurales centrafricaines ont besoin d’appuis multiformes afin de pouvoir développer leur potentialité et de participer au développement local des régions du pays. Elles ont aussi besoin d’être sensibilisées sur le processus électoral.

C’est ainsi que l’Association nationale Wali Mo Londo I Maï qui œuvre dans l’action participative des femmes centrafricaines, s’engage aux côtés de ces femmes rurales pour les appuyer à être autonomes.

Sur cet élan, l’association dirigée par Sidoine Luisa Makanda, s’est rendue du 30 août au 8 septembre 2020 dans la Lobaye pour s’implanter dans cette région sud de la République centrafricaine. L’objectif est de créer les antennes de l’association afin d’œuvrer auprès des femmes de la région. Il s’agit de les sensibiliser sur leur autonomie et de les mobiliser pour des élections démocratiques et pacifiques en RCA.

L’association a réussi à parcourir 10 localités. Il s’agit notamment de Kapou, Pissa, Mbaïki, Boda, Mongoumba, SCAD, Mbata, Matho, Boganangone, Batalimo où des antennes de Wali Mo Londo I Maï sont implantées. Chaque antenne est dotée des téléphones mobiles avec carte puce pour intercommunication, et des kits d’hygiène contre le Covid-19 et des enveloppes.

Durant cette grande tournée, l’association a mené une grande sensibilisation sur l’autonomisation des femmes. L’on sait que la République centrafricaine se prépare à aller aux élections le 27 décembre 2020. Il est aussi une nécessité de sensibiliser la population sur le processus électoral.

Par la même occasion, l’association Wali Mo Londo I Maïa sensibilisé les femmes de la Lobayesur des élections démocratiques, et pacifiques tant souhaitées par le peuple centrafricain.

Durant les sensibilisations, les femmes de la Lobaye ont exprimé les difficultés auxquelles elles sont confrontées. Le problème des Activités génératrices de revenus (AGR), formation professionnelle notamment le domaine de la santé, l’inoccupation des jeunes de leurs localités, le problème de la santé notamment l’accouchement des femmes, le paludisme et les maladies parasitaires, ainsi que le problème d’alphabétisation des femmes sont ces difficultés.

Dans beaucoup de localités notamment les communes, il y a un manque de collèges et lycées pour les études secondaires. Souvent, d’après les témoignages, les élèves ayant obtenu leur concours d’entrée en 6ème, sont obligés de migrer vers la ville de Mbaïki pour poursuivre leurs études avec beaucoup de difficulté et de risque. Car, à la fin, c’est de la déperdition scolaire que les localités enregistrent. 

Ces points évoqués constituent pour l’association Wali Mo Londo I Maï des préoccupations qui méritent une attention particulière. C’est pourquoi, l’association envisage de faire travail de fond afin d’apporter à ces femmes son appui avec l’aide du président de la République, Faustin Archange Touaderaqui met la femme au cœur de ses actions.

Service com WML