Accueil Actualité L’ETAT-MAJOR DES ARMES S’INSURGE CONTRE LES INDUSTRIELS DU MENSONGE ET DE LA...

L’ETAT-MAJOR DES ARMES S’INSURGE CONTRE LES INDUSTRIELS DU MENSONGE ET DE LA HONTE SUR LE NET

482 vues

Avant d’arriver à l’Etat-major des armées comme CEMA, le Général de division Zéphirin Mamadou était un homme nanti du minimum vital, suffisant financièrement et économiquement, voire socialement. C’est un homme intègre, un patriote convaincu qui n’a qu’un seul souci : aider le chef de l’Etat, chef suprême des armées, à relever  le niveau structurel, technique, technologique et logistique de l’armée centrafricaine, les FACA. Le pragmatisme et la rigueur conjugués ont permis aujourd’hui de passer de la phase de formation à la phase du déploiement des forces de défense et de sécurité sur toute l’étendue du territoire national. Zéphirin Mamadou a épousé la vision politique du chef de l’Etat, et personne ne peut dire le contraire.

Avant d’arriver au pouvoir, le président Donald Trump est un riche homme d’affaires. Est-ce un péché d’être riche avant d’accéder à un poste de responsabilité ? Zéphirin Mamadou est un nanti avant de devenir CEMA. Il a ses propres moyens. Il en dispose selon son train de vie. La haine, la jalousie sont le propre des Centrafricains. Pourquoi critiquer ceux qui ont leur propre capacité financière privée ? Les hommes riches n’ont que l’honneur et la compétence à faire valoir. L’argent pour eux n’est pas un souci : «Tout d’abord, j’ai déjà condamné et aujourd’hui je condamne encore avec la plus grande fermeté les actes de détournements. Je veux de tout mon cœur que justice soit rendue. Dans un régime républicain, la justice est ce que le monarque est dans son royaume. Par conviction idéologique et par foi républicaine, je suis contre tout attentatoire aux Droits de l’Homme et aux libertés publiques qui peuvent mettre en péril la démocratie et la paix dans la cité. Au nom des valeurs humanistes et républicaines qui m’animent, je veux que la lumière soit faite dans le dossier de monsieur JAN Marth ALEVI, afin qu’il puisse cesser de salir de paisibles citoyens par le fait qu’ils ont choisi de servir la République centrafricaine et mettre leurs compétences au service de notre pays», telle est la déclaration du CEMA Zéphirin Mamadou.

Bokassa, Kolingba, Abrou, pour ne citer que ces cadres militaires valeureux, avaient occupé ce poste, avant que Zéphirin Mamadou ne vienne l’occuper aujourd’hui pour apporter son grain de sel. A la tête de l’armée, il est impératif de garantir la liberté d’aller et venir au peuple centrafricain. Est-ce que nous sommes sérieux ? Regardons autour de nous ! La RCA est le dernier pays de la sous-région et d’Afrique. Aucune contribution sur la scène internationale ! Critiquer, critiquer, critiquer, c’est l’unique prouesse des Centrafricains. Calomnier les honnêtes gens, c’est une spécialité. Les Camerounais se disputent, mais jamais ne  se battent. Les Centrafricains n’ont aucune vision, aucun sens de la notion de développement, tout se résume à l’autodestruction, à la calomnie, à la haine, à la méchanceté et à la jalousie. L’heure est venue de tourner la page. Au lieu de profiter de l’espace de liberté pour travailler à la réalisation des projets, des rêves, c’est la calomnie, des accusations non fondées, hasardeuses, pour distraire la galerie. S’il y a un chef d’Etat-major qui est à l’écoute de ses troupes, c’est bien le Général de division Zéphirin Mamadou.

Arrêtons de divertir ceux qui, en patriotes convaincus, se concentrent sur les grands dossiers extrêmement sensibles de sécurisation du territoire national ! L’Etat-major des armées n’est pas une caisse. Il ne se préoccupe pas d’argent. Son domaine de compétence, ce sont les opérations militaires d’envergure, au regard des attentes de la population centrafricaine qui aspire à la sécurité et à la paix. La population veut voir des opérations militaires plus tranchantes contre l’insécurité généralisée. Une armée forte, puissante, disciplinée, ce qui donne fort à faire au CEMA comme Zéphirin Mamadou qui n’a pas de temps à perdre dans les querelles byzantines, stériles. La priorité des priorités est aujourd’hui le déploiement des troupes sur le territoire national. Le chef d’Etat-major est en train de faire ses preuves. Il a bombé ses muscles à Bambari pour que la Journée Mondiale de l’Alimentation (JMA) ait lieu. Pas une mouche n’a osé survoler Bambari. Il marque la différence avec le passé médiocre de l’armée. «Qui se ressemblent, s’assemblent». Le chef suprême des armées, Faustin Archange Touadéra et le chef d’Etat-major des armées sont tous deux discrets, ne sont pas bavards, mais très concentrés chacun sur sa noble mission. Ils sont bosseurs et partisans de l’excellence. Ceux qui ne font rien passent le clair de leur temps à chercher les poux là où il n’y en a pas. Les tonneaux vides font trop de bruit. Pour Zéphirin Mamadou, «c’est un mensonge éhonté qui n’a aucun fondement. J’apporte par cette tribune un démenti formel et catégorique. Je n’ai jamais été en contact avec les 72 millions de francs CFA dans cet article».

Mon Général, construisons notre armée ! Les brebis galeuses doivent aller se faire voir en enfer !

Julien BELA