Accueil Développement Projet PACAD : sous l’impulsion du Président Touadera, la ministre Baïkoua booste...

Projet PACAD : sous l’impulsion du Président Touadera, la ministre Baïkoua booste quatre préfectures

180 vues
?

Kangbi-ndara.info/ Près de 15.000 foyers déjà assistés et une des quatre villes du pays bénéficie du Projet d’appui aux communautés affectées par le déplacement (PACAD), exécuté par le Ministère centrafricain de l’Action Humanitaire et de la Réconciliation tenu par Virginie Baïkoua.

?

Sous l’impulsion du Président de la République Faustin Archange Touadera, le ministère de l’Action Humanitaire de Centrafrique,  conduit par Virginie Baïkoua, avec l’appui constant des partenaires techniques et financiers, continue de proposer des réponses idoines aux problèmes sociaux-humanitaires et infrastructurels favorisant le relèvement du pays et la consolidation de la cohésion sociale.

Entre autres réponses apportées aux besoins exprimés sur le terrain, le Projet PACAD contribue efficacement à l’aboutissement de la reconstruction du pays par le biais de ses trois composantes que sont : les infrastructures, le transfert monétaire et les mesures d’accompagnement.

Les villes bénéficiaires du projet PACAD sont :Bambari (Centre-est), Bangassou (Sud-est), Kaga-Bandoro (Centre-nord) et Paoua (Nord-ouest).

Le PACAD amorcé avec succès dans la Préfecture de la Ouaka, prise en charge sociale de 4800 foyers (soutenus en raison de 25.000 franc CFA/trimestre), vient de passer son second levier d’activité par la pose de la première pierre de la nouvelle gare routière de Bambari, effectuée le 12 septembre dernier par le Président Touadera.

Le PACAD redore le blason des infrastructures de base à Bambari avec le démarrage, cette semaine, des travaux de réhabilitation de l’ensemble des axes routiers de la ville sur trois kilomètres.

En ce qui concerne l’assistance monétaire aux démunis, le projet PACAD entend atteindre  au moins 21.000 foyers sociaux sur l’ensemble du territoire d’ici fin décembre 2019.

Le projet PACAD  financé par La Banque Mondiale est estimé à plus de 16 milliard de francs CFA dont 1 milliard 600.000 sont destinés à des réalisations dans la Ouaka.

En raison d’un financement additif visant à élargir le champ d’activité du Ministère de l’Action Humanitaire et de Réconciliation Nationale, une cinquième ville du pays s’ajoutera à la liste des villes déjà retenues avant fin 2019.

Ce financement complémentaire – évalué à hauteur de 2 millions de Dollars profitera à la cinquième ville.

Faire des aides extérieures  l’expression des réponses aux maux endogènes est l’éveil politique insufflé par le Président Faustin Archange Touadera. Une approche fidèlement mise en œuvre par Virginie Mbaïkoua, ministre de l’Action Humanitaire et de la Réconciliation Nationale.

La rédaction