Accueil Non classé Talitha Koum : mise au point cinglante du Coordonnateur national sur l’arrêt...

Talitha Koum : mise au point cinglante du Coordonnateur national sur l’arrêt de la Cour Constitutionnelle, la conférence de presse des trois anciens premiers ministres prédateurs de la République et des agissements du tristement célèbre Sidiki

201 vues

DECLARATION DE TALITHA KOUM CENTRAFRIQUE RELATIVE A L’EVOLUTION DE LA SITUATION POLITIQUE DU PAYS

Talitha Koum Centrafrique suit avec beaucoup d’attention l’évolution de la situation politique nationale marquée ces derniers temps par l’arrêt de la Cour Constitutionnelle qui clos le débat sur la modification de certains articles de la constitution et les réactions qui en s’ont suivies ; la conférence de presse de certains leaders de l’opposition aux abois et les agitations de certains groupes armés en particulier les 3R de SIDIKI.

Sur le Premier sujet, nul n’ignore que la pandémie du COVID-19 qui n’épargne aucun Etat du monde commence très sérieusement à gagner du terrain en Centrafrique au vu des chiffres communiqués par le Ministère de la santé. C’est au regard du péril sanitaire que représente cette pandémie pour la population centrafricaine que certains de nos compatriotes ont cru bon au niveau de l’Assemblée Nationale de soumettre un projet de révision de certains articles de la constitution pour envisager le maintien en place des institutions en particulier la Présidence et l’Assemblée Nationale le temps pour organiser de nouvelles élections afin d’éviter un vide juridique lié au cas de force majeure.

Cette proposition déférée devant la Cour Constitutionnelle a été rejetée par cette dernière qui donne au pouvoir exécutif la latitude d’organiser une vaste consultation pour obtenir un large consensus national au cas où les élections devaient être repoussées pour des cas de force majeure à l’exemple de la pandémie du Corona Virus.

Tout en saluant cette décision qui est de toute manière irrévocable, nous tenons à souligner qu’il s’agit là d’une démonstration manifeste que la jeune démocratie centrafricaine est bien vivante et que l’indépendance du pouvoir judiciaire est bien une réalité grâce à l’impulsion du Président Faustin Archange TOUADERA.

Il est donc étonnant de voir certains de nos compatriotes à l’exemple de BENDOUNGA le téméraire jubiler comme si la décision de la Cour Constitutionnelle était une victoire de l’opposition. Non, cette Décision ne donne aucune victoire à l’opposition, il s’agit du droit, c’est la victoire du peuple centrafricain même si sur le fond la décision de renvoyer l’exécutif à une consultation et un consensus ne trouve aucune base juridique dans la constitution mais consacre plutôt une orientation politique qui de toute manière est du ressort du Chef de l’Etat et de lui seul.

Les élections se tiendront à bonne date et honte à ceux qui souhaitaient instrumentaliser la Cour Constitutionnelle pour obtenir une transition qui leur donnerait une place à la mangeoire et un temps de répit pour s’amasser un trésor de guerre pouvant leur servir à acheter la conscience des électeurs. On ira aux élections et le peuple qui a déjà fait son choix prouvera devant l’opinion nationale et internationale son soutien indéfectible au Président Faustin Archange TOUADERA, le bâtisseur, l’homme de l’unité et de paix.

Sur le second point, certains leaders d’opposition eux-mêmes anciens premiers ministres qui ont contribué à la descente aux enfers de la RCA à savoir TIANGAYE, DOLOGUELE et KAMOUN ont cru bon d’organiser une conférence de presse pour une fois de plus fustiger le pouvoir actuel qu’ils accusent de ne pas maitriser la situation sécuritaire, d’avoir détourné l’argent mis à disposition de la lutte contre le corona virus par la communauté internationale et d’instrumentaliser le Haut Conseil de Communication pour empêcher les opposants d’accéder aux médias publics.

Non, nos compatriotes TIANGAYE, DOLOGUELE et KAMOUN ne sont pas sérieux. Anciens Premiers Ministres de leur état, a-t-on besoin d’un rétroviseur pour leur montrer la manière avec laquelle ils ont géré le pays en leur temps ? Le peuple n’est pas dupe et il s’agit là du voleur qui crie au voleur. DOLOGUELE Alias 10%, TIANGAYE, allié du sanguinaire djihadiste Djotodia, Kamoun qui a détourné le don angolais, non, nous ne sommes pas dupes et TOUADERA n’a de toute manière aucune leçon de gouvernance à recevoir de la part de ces prisonniers en sursis qui aujourd’hui veulent user de la courte échelle pour accéder au pouvoir et se protéger de la justice qui est à leur trousse.

Ignorer les efforts consentis par le Président TOUADERA pour ramener la paix, l’unité nationale et la cohésion sociale en Centrafrique n’est autre qu’une preuve de mauvaise volonté et d’amnésie politique.

Nos hommes politiques doivent faire preuve de réalisme et d’honnêteté. Ils doivent reconnaitre que TOUADERA se bat et se bat bien pour corriger les erreurs dans lesquelles ils ont plongé le pays. De grâce qu’ils arrêtent avec leurs manœuvres machiavéliques et sataniques qui consistent à vouloir toujours diviser le peuple centrafricain pour instaurer le tout chaos en vue de satisfaire leurs intérêts égoïstes et mesquins.

Pour ce qui est des agissements de certains groupes armés, Talitha Koum Centrafrique condamne avec la dernière rigueur le groupe 3R de SIDIKI qui s’est mis dans une posture de non-respect de ses engagements pris dans le cadre de l’APPR/RCA. SIDIKI en prenant la décision de se retirer de l’accord de paix et en attaquant les positions des forces régulières s’est lui-même exclu du bénéfice de l’APPR/RCA et doit être traqué et détruit dans son dernier retranchement. Des informations concordantes font état d’une accointance entre ce sanguinaire et une partie de l’opposition bien connue mais dont nous taisons le nom pour raisons d’enquête en cour. Lui et ses complices subiront toute la rigueur de la loi pour tout le mal qu’ils font endurer au peuple centrafricain. D’ores et déjà nos braves FACA sont à ses trousses et on dénombre au moment où je parle plusieurs pertes en vies humaines dans ses rangs sans compter des matériels de guerre saisis et d’autres détruits.

Nous appelons une fois de plus le peuple centrafricain à la vigilance accrue pour barrer la route à toute velléité de déstabilisation des institutions républicaines et à se mobiliser comme un seul homme derrière le Président Faustin Archange TOUEDERA pour sauver notre cher et beau pays la République Centrafricaine.

« ERRARE HUMANUM EST SED PERSEVERARE DIABOLICUM » autrement-dit « l’ERREUR EST HUMAINE MAIS PERSEVERER DANS L’ERREUR EST DIABOLIQUE » disent les latins.

Je Vous remercie

Fait à Bangui, le 09 Juin 2020

Le Coordonnateur National de Talitha Koum Centrafrique

Blaise Didacien KOSSIMATCHI